III. Fini l’obsolescence programmée

Les études objectives mais également le site www.tropviteuse.be de Test Achats révèlent que la durée de vie des produits raccourcit de plus en plus. Les consommateurs sont de moins en moins certains de la qualité des appareils qu’ils achètent, et encore moins de leur durée de vie probable. C’est totalement injustifiable dans le débat actuel sur le climat et la gestion des déchets.


Durée de vie raccourcie

Le terme d’« obsolescence programmée », la limitation délibérée ou non de la durée de vie de produits ou d’appareils, fait de plus en plus souvent parler de lui. Différentes stratégies mises en œuvre incitent le consommateur à renouveler son produit. Des imprimantes ou des smartphones qui ne peuvent pas être réparés peu après l’expiration de la garantie, des brosses à dents électriques qui tombent trop vite en panne, des pièces de rechange non disponibles pour des machines à café... Nombreux sont les consommateurs qui ont à pâtir de la défaillance précoce de produits. Qu’il s’agisse effectivement de la programmation délibérée d’un appareil pour qu’il tombe en panne rapidement ou d’une négligence due à l’utilisation de matériaux de moindre qualité, les conséquences sont claires : une perte financière pour le consommateur et une pression énorme sur l’environnement. Test Achats observe les stratégies suivantes qui affectent la durée de vie d’un appareil :

  • Certaines éléments de l’appareil sont de moindre qualité, trop fragiles ou comportent un vice de fabrication.
  • Certaines parties sont intégrées (ex. batterie) de telle façon que les réparer est impossible sans ouvrir l’ensemble.
  • Le logiciel nécessaire est programmé pour que l'appareil ne fonctionne plus après une période ou un nombre de cycles déterminés.
  • L’appareil n’est plus mis à jour de sorte qu’il devient incompatible avec les logiciels les plus récents.
  • Les appareils plus récents sont dotés des nouveautés qui séduisent les consommateurs, les poussant à déprécier leur appareil qui fonctionne toujours
  • Réparer coûte parfois trop cher par rapport au prix d’achat d’un nouvel appareil, ou les pièces de rechange ou les accessoires ne sont plus disponibles (ex. crochet pétrisseur d’un robot culinaire)

Tropviteuse.be

C’est la raison pour laquelle Test Achats a créé en 2016 un site web sur lequel les consommateurs peuvent signaler les appareils qui, selon eux, sont trop vite défectueux. À ce jour, 8 483 cas problématiques ont été signalés. Vous trouverez ici un aperçu des catégories les plus courantes et de l’âge auquel les défectuosités se sont manifestées :

Catégorie de produit

1 Téléphones mobiles 1295 15,93%
2 Imprimantes et imprimantes multifonctions 729 8,97%
3 Lave-linge 695 8,55%
4 Lave-vaisselle 507 6,24%
5 Téléviseurs 412 5,07%
6 Percolateurs et machines à espresso 398 4,9%
7 Sèche-linge 392 4,82%
8 Congélateurs et réfrigérateurs 298 3,67%
9 Tablettes 243 2,99%
10 Aspirateurs 238 2,93%
11 Ordinateurs portables 235 2,89%
12 Fours à micro-ondes 208 2,56%
13 Fers à repasser 187 2,3%
14 Appareils photo numériques 105 1,29%
15 Robots ménagers 86 1,06%
    8129 100%

Âge des produits

Moins de 6 mois 1183 14,56 %
Entre 6 mois et 2 ans 2036 25,06 %
Entre 2 et 3 ans 2285 28,12%
Entre 3 et 4 ans 1009 12,42 %
Entre 4 et 5 ans 596 7,34 %
Entre 5 et 6 ans 425 5,23 %
Entre 6 et 7 ans 208 2,56 %
Entre 7 et 8 ans 132 1,62 %
Entre 8 et 10 ans 114 1,40 %
Plus de 10 ans 35 0,43 %
Inconnu 102 1,26 %
Total 8125 100 %

Recommandations

  • Les consommateurs ont besoin de droits de garantie renforcés. Bien que le délai de garantie légale soit de deux ans, la présomption de défaut de conformité n’est valable que 6 mois. Test Achats demande que la période pendant laquelle prévaut cette présomption soit étendue à deux ans. Les discussions en cours au niveau EU penchent vers un délai d’un an, ce qui constitue un premier pas dans la bonne direction.
  • Test Achats estime que les produits ayant une durée de vie plus longue doivent bénéficier d’une garantie légale plus longue. Le délai de 2 ans ne convient pas pour des appareils de longue durée de vie, comme des lave-linge, des appareils audiovisuels ou des voitures.
  • Les pièces de rechange doivent être disponibles de façon plus systématique, et elles doivent être payables. Ce, au moins pendant la durée de vie escomptée d’un produit. De cette façon, les consommateurs peuvent faire réparer leur lave-linge ou leur imprimante en panne au lieu de devoir acheter un nouvel appareil. Les pièces de rechange et les manuels de réparation doivent être disponibles pour une période qui reflète la durée de vie attendue du produit.
  • Des mises à jour des logiciels doivent être disponibles pendant la durée de vie attendue du produit à un prix abordable. Les consommateurs doivent également être informés au moment de l’achat de la durée de la période au cours de laquelle des mises à jour seront disponibles et à quelle fin (sécurisation, mises à jour de fonctionnalité, etc.).

APour plus d’informations concernant nos revendications au niveau européen quant à la garantie légale et la durabilité des produits, voir page 6 du Memorandum du BEUC https://www.beuc.eu/publications/beuc-x-2019-006_manifesto_for_the_2019_eu_elections.pdf (blz. 6)