News

#Dieselgate: problèmes pour 45% des voitures après la mise à jour du logiciel truqueur

19 janvier 2018
dieselgate mise à jour logiciel problème

19 janvier 2018
67% des propriétaires belges d’un véhicule du groupe VW équipé de ce logiciel ont effectué sa mise à jour. Mais parmi eux, 4 sur 10 ont noté par la suite des modifications du comportement de leur voiture ou, pire, ont connu des pannes.

C'est ce qui ressort de notre grande enquête menée conjointement avec nos organisations sœurs en Espagne, Italie et Portugal. Des chiffres interpellants quand on sait que D'Ieteren prétend n'avoir reçu de retour négatif après mise à jour du logiciel que dans 1% des cas.


% de propriétaires ayant constaté des changements après la mise à jour du logiciel

Les principaux problèmes rencontrés

La plainte la plus fréquente porte sur l’augmentation de la consommation de carburant. A ce niveau, l'Audi A4 semble la plus touchée.

Vient ensuite la perte de puissance. Et cette fois, Seat apparaît comme le plus mauvais élève avec 72% de plaintes parmi les sondés. Plus de la moitié des VW Golf et les deux tiers des Polo offriraient aussi moins de punch sous le capot.

D’autres plaintes portent sur des problèmes mécaniques ou l’ordinateur de bord.

La plupart de ces problèmes ont été détectés endéans le mois suivant la mise à jour du logiciel.


Types de changements constatés par les propriétaires (plusieurs réponses possibles)

Retour au garage

Curieusement, si 45 % des conducteurs remarquent un impact négatif sur leur voiture, « seuls » 13 % des véhicules sont déjà retournés au garage pour une réparation.

Pour ces véhicules, le problème le plus récurrent (1 sur 3) est la vanne EGR qui régule l’émission de dioxyde d’azote. Dans d’autres cas, l’injection de carburant ou le filtre à particules est ajusté.

Les VW Jetta (27%), Seat Ibiza (21%) et VW Passat CC (21%) sont les modèles les plus rentrés au garage pour réparation. Sont également touchés 18% des propriétaires sondés d’une Golf et 16% des propriétaires d’une Audi A3.

En Belgique, une fois la réparation effectuée par les garagistes, 23 % d’entre eux ont reconnu que le problème était lié à la mise à jour du logiciel. Il n’en reste pas moins que 78 % des propriétaires ont dû payer, en tout ou en partie, pour la réparation. Le coût moyen de cette réparation s'élevait à pas moins de 859 euros !


% de propriétaires qui ont fait effectuer une réparation suite à la correction du logiciel

Ensemble en justice dans l’espoir d’une compensation

Nous exigeons que le groupe VW indemnise les milliers de propriétaires belges abusés pendant des années, comme il l'a fait aux Etats-Unis. Dans ce but, nous avons lancé, en 2016, une action en réparation collective contre le groupe VW et D’Ieteren.

En décembre dernier, le juge a conclu que cette action était recevable et que notre organisation pouvait représenter tous les consommateurs lésés (application du principe d’opt-out). Si le constructeur automobile et l'importateur belge ne font pas appel, démarrera alors une phase de négociation entre les deux parties.

Vous êtes un propriétaire lésé ?

Inscrivez-vous ici

Ceci nous permettra de vous tenir régulièrement informé de l’avancement de la procédure.


Imprimer Envoyer par e-mail