Guide d'achat

Guide d'achat d'un vélo pliable

24 août 2016
Vélos pliables

24 août 2016
Si vous comptez emporter votre vélo pliable dans le train ou le tram, choisissez un modèle facile à plier. Mais si vous envisagez plutôt faire de longues balades, assurez-vous que votre vélo ait d’abord une bonne assise.
Le vélo pliable sur lequel vous jetterez votre dévolu dépendra surtout de l’usage que vous en ferez.
  • Transport quotidien - Comptez-vous l’embarquer avec vous dans le train, le bus et/ou le tram pour ensuite parcourir avec lui les derniers kilomètres qui vous séparent de votre domicile ? Alors, achetez plutôt pour un vélo qui se plie de manière très compacte. Malheureusement, il ressort de nos tests que globalement ces vélos n’obtiennent pas vraiment de bons scores en matière de confort et qu’après quelques kilomètres, la selle s’avère très peu confortable.
  • Balades cyclistes - Si vous souhaitez acheter un vélo pliable afin de faire des balades à vélo – qu’elles soient longues ou courtes - et pouvoir le rentrer facilement dans le coffre de votre voiture, visez des modèles qui offrent un meilleur confort d’assise. Optez dans ce cas pour une selle plus confortable et un guidon plus large, ainsi vous aurez l’impression de rouler sur un vélo normal. Malheureusement, ces modèles sont parfois difficiles à plier ; le processus étant souvent beaucoup moins intuitif. Ils sont également en général un peu plus lourds.

En ce qui concerne le prix, les vélos pliables de la première catégorie se révèlent plutôt coûteux. La deuxième catégorie est en général beaucoup plus abordable.

Comment choisir ? Conseils en vidéo

Nous montrons en vidéo les éléments les plus importants des vélos pliables.

 

A quoi être attentif ?
  • Pliage. Parfois, l'opération s'apparente à un véritable casse-tête. Pour le néophyte du moins, car, avec l'aide du manuel et un peu d'expérience, le pliage s'effectue en moins d'une minute dans tous les cas, et en quelques secondes pour les mieux conçus.
  • Roues. Plus les roues sont petites, moins le vélo est encombrant une fois replié. Mais des roues de faible diamètre rendent la conduite moins précise et moins sûre.
  • Vitesses. Si votre itinéraire est accidenté, mieux vaut un vélo équipé de plusieurs vitesses. Le nombre de vitesses varie selon les modèles. Certaines marques proposent différentes possibilités pour un même modèle. Un dérailleur est plus exposé aux chocs qu'un changement de vitesses dans le moyeu.
  • Poids. C'est un élément essentiel pour la portabilité. Vous devez vous attendre à un poids de 11 à 12kg, mais les modèles les plus lourds peuvent aller jusqu’à 15, 16 et même 17kg.
  • Volume. Il faut évidemment que le vélo puisse entrer dans l'espace où vous comptez le ranger.
  • Dimensions. La taille du cycliste a également son importance. Certains vélos ne conviennent pas à des utilisateurs de grande taille. Mieux vaut toujours essayer la machine avant de se décider.
  • Prix. Il varie considérablement. Dans les grandes chaînes telles que Décathlon et Carrefour, vous pouvez déjà trouver un modèle pliable à partir de 150€, mais ces modèles obtiennent des scores moyens dans tous les domaines et sont dans l’ensemble moins robustes et très lourds. D’après nos tests, il vous faudra débourser au minimum 500€ pour un vélo pliable convenable. Une marque telle que Brompton est très chère, mais vous en aurez pour votre argent en termes de qualité.
  • Transmission. Un système par courroie évite les problèmes liés au graissage de la chaîne. Le cardan est également une solution, mais plus lourde. Attention à ce que la chaîne ne saute pas lors du pliage/dépliage du vélo.
  • Cadre. L'aluminium est plus léger que le fer, et il ne rouille pas.
  • Solidité et freinage. Les vélos meilleur marché laissent à désirer sur le plan de la solidité. Il arrive que le cadre ne soit pas correctement soudé ou que le vélo comporte des pièces mal fixées comme le feu avant ou arrière. Nos tests n’ont démontré aucun problème au niveau du freinage.

Imprimer Envoyer par e-mail