Première impression

Koga Pace B20 : idéal pour vos trajets domicile-travail

22 décembre 2020

Le Koga Pace B20 est un excellent speed pedelec, idéal pour les trajets domicile-travail. Bonne position sur la machine, solide, stable, avec de bons freins et un bon changement de vitesse. Mais le moteur gagnerait à être un peu plus puissant, et la batterie à avoir une plus grande capacité.

Le navetteur idéal

Les speed pedelecs sont généralement destinés aux trajets domicile-travail. Le Koga est parfaitement équipé à cet effet. La courroie au lieu d’une chaîne est évidemment incontournable: moins d’entretien, moins de bruit, plus grande longévité. La courroie du Pace B20 est excellemment dentelée et transmet donc la traction de manière irréprochable. La commande des vitesses est totalement intégrée dans la poignée droite, qu’on tourne pour monter ou descendre de rapport. Ce système est agréable et, de plus, ne nécessite qu’un minimum d’entretien. Les freins hydrauliques à disque font parfaitement leur œuvre, les garde-boue sont solidement fixés et le porte-bagage peut supporter de belles charges.

En outre, le moteur et le système électrique fonctionnent très bien. La puissance est bien adaptée aux besoins du cycliste. Et, quand on roule à la vitesse maximum, on ne ressent pas de coupure brutale de l’assistance (effet yoyo) comme c’est le cas avec beaucoup de vélos électriques. Les composants électriques sont toutefois assez bruyants.

Bonne position, bonne tenue de route

Non seulement ce Koga est sans reproche du point de vue technique, mais il est aussi agréable à conduire. La position est parfaite: légèrement sportive, mais sans être courbé sur le guidon comme avec un vélo de course. Les larges pneus assurent un contact suffisant avec le revêtement ainsi qu’une bonne tenue de route. La machine est très stable et maniable, même quand il faut quelque peu ralentir.

Enfin, le vélo a fière allure: son cadre a l’aspect d’une pièce de fonderie, pratiquement sans soudures apparentes, et les câbles y sont bien intégrés. Nous préférerions toutefois une batterie mieux intégrée dans lecadre. Mais elle est aussi bien accessible.

Plus de puissance svp

Mais ce vélo n’est pas parfait non plus. Nous aurions aimé un moteur un peu plus puissant : 250W, ce n’est juste pas assez pour affronter n’importe quel parcours le sourire aux lèvres. Le couple de démarrage est relativement limité et l’assistance en fortes côtes est très médiocre. Et les relances en côtes ne vont pas nécessairement de soi.

La batterie aussi laisse quelque peu à désirer. Les 500 Wh suffisent si le parcours est tout à fait plat mais, si vous sollicitez beaucoup l’assistance ou si vous devez avaler quelques côtes, ce qui consomme facilement 15 Wh par km, l’énergie s’envole rapidement. Le prochain modèle gagnera donc à augmenter sa capacité.

Il y a encore quelques autres détails qui clochent un peu. Les pédales ont un aspect bon marché, le “klaxon” est du genre tape à l’œil, le cache du connecteur pour charger la batterie sur le vélo manque de finition. D’autres éléments comme le large guidon, le rétroviseur voyant et le poids imposant sont inhérents à un speed pedelec.