Première impression

VanMoof S3 : on en a largement pour son argent

17 décembre 2020

Bonne batterie, beau look. Protection antivol intégrée et traçage antivol pour retrouver votre vélo s’il est volé. Des garde-boue! Le VanMoof S3 est un vélo à la fois bon et complet, en tout cas tant que vous n’avez pas de problème avec.

Le VanMoof S3 est le successeur logique du S2. A franchement parler, nous trouvions celui-là plutôt cher. 3 398 €, c’est une belle somme pour un vélo, si électrique et tendance qu’il puisse être. Mais voilà donc que le prix a sensiblement baissé, sans concession sur la qualité.

Tout y est

Rien qu’à voir le S3, on sait qu’on a affaire à un bon vélo. Le design est très réussi, avec l’éclairage avant et arrière superbement intégré dans la barre transversale. Les larges pneus assurent un bon contact avec le sol. Il n’y a pas de câbles apparents, et la chaîne est complètement protégée. Et le vélo a même des garde-boue. Sur les autres vélos électriques urbains, ils sont généralement en option. Mais c’est donc possible, même sur un vélo tendance.

Même quand examine la machine plus en détail, cela reste bien. La batterie de 504 Wh vous garantit environ 50 km de plaisir, même dans la jungle sinueuse des villes, avec beaucoup d’arrêts et de départs. Encore que le système turbo-boost (légèrement addictif), pour donner un coup de gaz, grignote sensiblement la capacité de la batterie si on en abuse. Les freins hydrauliques à disque fonctionnent parfaitement.

Antivol intégré

Noblesse oblige, ce vélo de ville bien dans le vent possède une série de fonctions tendance et remarquables. Il y a l’appli, bien sûr, claire et bien conçue, mais dont on dépend totalement pour commencer à rouler. Un smartphone (chargé) est donc incontournable. L’appli est également nécessaire pour régler le niveau d’assistance du moteur. Un support de smartphone est donc indispensable, pour ne pas devoir s’arrêter chaque fois qu’on veut régler l’assistance.

Sinon, ce sont surtout les gadgets qui attirent l’attention. Ainsi, le S3 est équipé d’un antivol avec lequel vous devez positionner correctement le moyeu arrière en respectant une indication sur le garde-chaîne, et qui s’enclenche du pied. Si quelqu’un de mal intentionné cherche à l’activer, il fait alors tellement de boucan que le voleur prendra ses jambes à son cou. Si on vous vole quand même le vélo et que vous avez pris l’assurance antivol de VanMoof (290 € pour 3 ans), des «chasseurs de vélo” rechercheront votre deux-roues par navigation GPS. Un taux de succès de 79 %, assure VanMoof. Les voleurs de vélos y réfléchiront sans doute à deux fois.

Détails agaçants

Le S3 n’en a pas moins quelques défauts. Nous avons déjà évoqué la dépendance à l’appli. La batterie n’est pas amovible, il faut donc brancher le vélo tout entier sur la prise. Le vélo change automatiquement de rapport à une certaine vitesse, mais ce n’est pas toujours opportun. Si vous montez une côte à une allure soutenue, ce n’est pas pour autant que vous voulez passer au rapport supérieur. Nous ne sommes pas non plus de chauds partisans du moteur dans la roue avant, auquel nous préférons généralement le moteur dans le pédalier, mais celui-ci fait assez convenablement son office. Le mode d’assistance est assez singulier: chaque niveau donne une assistance jusqu’à une certaine vitesse (15 km/h p. ex.), après quoi vous devez y aller tout seul. Alors que vous vous attendiez à bénéficier de l’assistance jusqu’à 25 km/h, à un niveau dépendant de la force que vous exercez. 

Le service aux abonnés absents

Notre parcours d’essai a du être interrompu prématurément, en raison d’un problème avec le changement de vitesse automatique. Notre recherche d’une solution a été un véritable calvaire.

En savoir plus

Vous souhaitez comparer le S3 avec d’autres vélos de la gamme “e-bikes urbains”? Voyez notre dossier.

Vers le dossier

Vous recherchez un vélo électrique répondant à vos besoins particuliers? Voyez notre comparateur.

Vers le comparateur

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

Commentaires

Soyez le premier à commenter