L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Un mauvais Nutri-Score pour la plupart des collations sucrées

28 septembre 2018

28 septembre 2018

Dans le cadre de notre lutte contre la malbouffe, nous avons analysé près de 400 en-cas et pas moins de 9 sur 10 obtiennent un mauvais Nutri-Score (D ou E). Le choix des collations saines est donc très limité. Ce résultat confirme que la transparence des marques est essentielle et que l’affichage du label Nutri-Score devrait être généralisé sur les emballages.

Les près de 400 collations sucrées que nous avons analysées contiennent quasi toutes des quantités excessives de graisses et/ou de sucres. Cette regrettable qualité nutritionnelle leur a valu, pour la plupart, un mauvais Nutri-Score. Le résultat n'est pas très surprenant pour des biscuits, bien évidemment. Les marques ne peuvent plus nous bluffer. Il est temps que le label apparaisse sur tous les produits.

Un label fiable qui mesure la qualité nutritionnelle

Le Nutri-Score est un système très intuitif qui permet de repérer très vite la qualité nutritionnelle d’un produit. Elle est représentée par cinq lettres, de A (le meilleur score) à E (le plus mauvais score), en passant par B, C et D, et cinq couleurs, avec le vert et le rouge aux deux extremes. Ce système tient compte des paramètres positifs (fibres, protéines, fruits et noix) et des paramètres négatifs (kilocalories, acides gras saturés, sucres et sel) pour aboutir à une évaluation générale de la valeur nutritionnelle. 

Enfin dans les supermarchés belges

Aujourd’hui, après un travail de lobbying auprès des distributeurs, des fabricants et des autorités, nous avons obtenu que la Ministre de la Santé propose à l’industrie d’en faire usage de manière volontaire.

Pour le moment, Delhaize, Intermarché et Colruyt s'y sont mis pour certains produits,  Carrefour s’y est engagé et certains fabricants comme McCain et Danone l’affichent déjà sur certains produits de leurs gammes.

Selon nous, ce système doit être le seul et unique à utiliser et il doit l’être pour tous les produits. Nous appelons donc tous les acteurs du secteur agro-alimentaire à utiliser le Nutri-Score dans les plus brefs délais. Nous condamnons le fait que certaines multinationales (Nestlé, Coca-Cola, PepsiCo, Mondelez et Unilever) refusent le Nutri-Score et appellent à utiliser un autre système moins clair.

Un contrepoids au marketing ciblé enfants

Si les Nutri-Scores devaient obligatoirement figurer sur tous les produits, ils pourraient également faire contrepoids aux innombrables personnages de dessins animés figurant sur les emballages et qui ne visent qu’à attirer les enfants vers des produits sans valeur nutritionnelle ajoutée. En effet, à quelques exceptions près, tous les produits affublés de personnages populaires de dessins animés ont un mauvais Nutri-Score d'après notre étude de collations pour enfants.

Découvrez le Nutri-Score des collations

Le même Nutri-Score a été utilisé dans notre comparateur en ligne de céréales petit-déjeuner.

Découvrez le Nutri-Score des céréales


Imprimer Envoyer par e-mail