L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Faites le plein d’énergie avec des noix

24 février 2020

Si elles ne font pas encore partie de votre alimentation quotidienne, il est temps que cela change. Les noix regorgent de bénéfices pour la santé. Comme elles sont riches en lipides, il est recommandé de s’en tenir à une poignée par jour.

Essentielles à notre santé

Les noix sont bonnes pour la santé. Elles sont riches en vitamines, en minéraux, en magnésium, en fer et, pour certaines variétés, en oméga-3.

Selon le Conseil Supérieur de la Santé (CSS), manger tous les jours de 15 à 25 g de noix ou de graines sans enrobage salé ou sucré est fortement recommandé; une poignée correspond à environ 30g.

Les graisses des noix bénéfiques

Les noix ont longtemps eu la mauvaise réputation d’être trop caloriques. Il est vrai qu’elles contiennent une grande part de graisses. Une portion de 25 à 30g de noix apporte 148 à 214kcal. Il est donc conseillé de ne pas en consommer en trop grandes quantités.

Toutefois, les noix ne contiennent pas n’importe quelle graisse. Elles contiennent des acides gras saturés (AGS), mais la plupart sont des acides gras insaturés qui sont bénéfiques pour l’organisme et que l’on a tendance à délaisser dans notre alimentation occidentale.

Parmi ces acides gras insaturés, il y a d’une part les acides gras mono-insaturés (AGMI). Ils sont bons pour le cœur et les vaisseaux sanguins. Ils réduisent le mauvais cholestérol et augmentent le bon.

D’autre part, il y a les acides gras polyinsaturés (AGPI), dont font partie les oméga-3 et les oméga-6. Ceux-ci sont béné­fiques pour le système cardiovasculaire ainsi que pour la vision, le cerveau et le système nerveux. On trouve, par exemple, des oméga-3 dans l’huile de colza, le saumon, les œufs, etc. Quant aux oméga-6, on en trouve, entre autres, dans la viande de porc et les volailles nourries au maïs ou au soja, ainsi que dans tous les produits gras transformés.

Consommez davantage d’oméga-3

Notre alimentation moderne contient généralement trop d’oméga-6. Or, les oméga-3 et -6 utilisent les mêmes enzymes pour être métabolisés. L’ennui, c’est qu’il ne reste généralement plus assez d’enzymes pour les oméga-3. Ce déséquilibre est néfaste pour le système cardiovasculaire et le système inflammatoire.

En augmentant la ration d’aliments riches en oméga-3 tels que les noix communes, on peut parer à ce déséquilibre.

Mixez les variétés

Ne vous limitez toutefois pas à une seule variété de noix, car les types de lipides, de minéraux et de vitamines varient d’une noix à l’autre. Les mélanges sont donc le meilleur moyen d’offrir à votre corps les différents nutriments dont il a besoin, et ce, en une seule poignée.