Dossier

Poires

20 juin 2007
Poires

20 juin 2007

Septembre et octobre marquent le coup d'envoi de la saison des poires en Belgique. Si c'est à ce moment que l'on trouve le plus grand nombre de variétés produites chez nous, la Conférence, reine de nos contrées, peut se déguster toute l'année. Voici quelques conseils pour déguster au mieux ce fruit de l'automne.

De table ou à cuire ?

Il existe des centaines et des centaines de variétés de poires. On distingue deux catégories, les poires de table et les poires à cuire. Si l'on peut savourer d'excellentes poires de table cuites, l'inverse n'est pas vrai : les poires à cuire sont immangeables crues.
La poire se caractérise surtout par ses cellules scléreuses qui donnent à sa chair son côté granuleux. L'intensité du grain dépend de la variété et de la maturité du fruit. Certaines sont tellement granuleuses que l'on parle de poires "pierreuses". Ces fruits paient aussi leur fondant particulier de leur fragilité.

Lesquelles choisir ?

Choisissez une poire…

  • ferme mais pas trop dure. Les poires ne doivent pas être vendues trop mûres.  Vu leur fragilité à ce stade, elles risqueraient de ne pas arriver entières à la maison. Sans oublier que le consommateur serait obligé de les manger tout de suite. Elles seraient aussi susceptibles de pourrir dans les étalages. Une poire devrait pouvoir encore être conservée une semaine chez le consommateur;
  • dont la partie élancée n'est ni trop fine ni trop longue. Ces poires se dessèchent plus vite et sont donc moins juteuses;
  • avec une peau lisse, sans taches noires ou foncées;
  • sans entaille ni pourriture, cela va sans dire;
  • avec une queue intacte;
  • de préférence dans un conditionnement de type isomo si vous achetez des poires préemballées, car les plateaux en carton influencent négativement leur goût.

Bien conserver

  • Pour la même raison, ne les conservez pas trop près de produits alimentaires odorants.
  • Étant donné que les poires sont (censées être) vendues avant maturité, c'est à vous de les faire mûrir, dans une corbeille à fruit, à température ambiante.
  • Pour accélérer le processus, placez-les dans un sac en papier. Leurs productions d'éthylène, responsable du mûrissement, vont se cumuler.
  • Par contre, évitez les sacs plastiques. Les poires manqueraient d'oxygène, ce qui pourrait les gâter prématurément.
  • Prête à être mangée ? Tâtez délicatement la partie élancée de la poire. La chair doit être légèrement molle.
  • Une fois mûre, elle se conserve encore quelques jours au réfrigérateur.

Valeur nutritionnelle

La poire renferme des minéraux et oligo-éléments, notamment du potassium. Elle est riche en sorbitol qui aide à la digestion, ainsi qu'en fibres utiles pour le transit intestinal et pour réduire le taux de cholestérol. Sa teneur en eau et en potassium lui confère des qualités diurétiques. Vitamine C (bien qu'elle en contienne moins que la moyenne des fruits) et cuivre lui assurent des vertus anti-oxydantes. Elle est aussi hypoallergénique. Son apport calorique est de 51 kcal pour 100g (environ le poids d'une poire).


Imprimer Envoyer par e-mail