L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Superaliments : le bio parfois pire

30 octobre 2018

30 octobre 2018
Baies de goji et graines de chia. Deux superaliments que nous avons analysés. Vu la quantité de résidus de pesticides trouvés dans certains produits, mieux vaut parfois les éviter.

Introduction

Nous avons soumis 30 produits bio et conventionnels à une analyse de pesticides en laboratoire. Résultats: 10 paquets de baies de goji sur 15 contiennent au moins une trace de pesticides. Les graines de chia, elles, s’en sortent bien mieux. Notre analyse n’est certes pas assez complète pour pouvoir affirmer qu’un produit ou une marque n’est pas conforme à la législation, mais nous avons trouvé des quantités supérieures à la limite maximale légale dans certains produits testés.

Ne soyez pas dupe

Les superaliments sont décrits comme riches en nutriments essentiels. Vous pensez donc prendre soin de vous en en consommant. Vous êtes même prêt à y mettre le prix. En réalité ce n’est qu’un terme purement marketing regroupant des denrées à la mode et souvent chères.

Outre cela, plusieurs enquêtes ont déjà mis en avant de fortes concentrations de pesticides dans certains produits. Les résultats de notre test s’inscrivent malheureusement dans cette lignée.

Evitez les baies de goji

Si nous n’avons décelé aucun problème de sécurité alimentaire dans le paquets de graines de chia, les résultats concernant les baies de goji sont plus interpellants.

On y retrouve jusqu’à 14 traces différentes de pesticides. Et seuls cinq produits sur quinze n’en contiennent aucune. Pire : le bio ne vaut ici pas mieux, voire pire, que les aliments conventionnels. Quatre paquets dont trois bio dépassent la limite maximale autorisée par l’Europe (LMR) pour les produits conventionnels. Des mesures ont dès lors été prises pour déclassifier ces produits en aliments non-bio.

Découvrez les résultats de nos analyses

Mais pas d’affolement. Les résidus de pesticides en quantités supérieures aux limites légales ne constituent pas nécessairement un danger. Sur la totalité des produits analysés, deux ont été rappelés par l’AFSCA (les numéros des lots concernés sont sur leur site). Deux produits bio.

En avril et en juillet, quatre produits supplémentaires (non issus de nos recherches) ont été rappelés. En octobre, rebelote : trois autres rappels ont eu lieu. Depuis juillet, les baies sont d’ailleurs incluses dans le règlement européen qui établit les catégories de produits nécessitant des contrôles plus approfondis.

Des alternatives saines et moins chères

Inutile donc d’acheter des baies de goji. Elles sont chères, présentent un risque accru de quantité excessive de résidus de pesticides, ne sont pas cultivées localement et contiennent aussi parfois du sulfite ajouté. Pourquoi ne pas profiter des aliments locaux qui apportent les mêmes nutriments ? Remplacez-les par des denrées contenant des antioxydants comme les framboises, les myrtilles ou les cerises et consommez une grande variété de fruits et de légumes.

Les graines de chia, quant à elles, sont recommandées pour leur richesse en oméga-3 que vous trouverez également en suffisance dans les noix et l’huile de colza, par exemple. Bref, simplifiez-vous la vie, et sans vous ruiner.

Pour plus d'informations sur ce sujet, nous venons d'y consacrer un article entier dans notre revue Test Achats (novembre 2018).


Imprimer Envoyer par e-mail