L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Communiqué

Test Achats appelle les fabricants à supprimer le dioxyde de titane de leurs produits

10 juin 2021

Depuis plusieurs années, Test Achats se bat pour l’interdiction du dioxyde de titane (E171), ce colorant blanc fréquemment utilisé, notamment dans les confiseries ou les gâteaux, et caché sous le code E171 dans les listes des ingrédients. Pour l’organisation de consommateurs, cet additif n’avait pas sa place dans les aliments étant donné qu’il n’était utilisé qu’à des fins esthétiques alors que des doutes persistaient sur son innocuité.

Le 6 mai dernier, l’EFSA a jugé après avoir analysé des milliers d’études sur le sujet, que l’on ne pouvait exclure un risque de génotoxicité, c’est-à-dire une altération de l’ADN pouvant entraîner notamment des cancers, lié à l’ingestion de cette substance.

L’organisation de consommateurs a voulu savoir dans quelle mesure les produits vendus sur le marché belge contenaient toujours du dioxyde de titane.

Bonne nouvelle : les six produits analysés par Test Achats en 2019 et qui contenaient du dioxyde de titane – soit les M&M’s Peanut, les Freedent Frozen Mint, les Skittles Fruits, les Jelly Bean, le crayon pâtissier à paillettes de la marque Vahiné et les petits fours au Massepain de la marque Delhaize – ne mentionnent plus cette substance sur l’étiquette. Cela confirme encore une fois qu’il est parfaitement possible de s’en passer.

Malheureusement, plusieurs produits contiennent encore cette substance. C’est dans les chewing gums qu’on en retrouve le plus : plusieurs variants de la marque Stimorol[1] ou Sportlife[2], les Bubblicious, mais aussi de marques de supermarchés tels que les peppermint et spearmint des marques Everyday et Boni de Colruyt, plusieurs variants de la marque Albert Heijn[3] ou de la marque Aldi[4].

 

   

Ce sont ensuite les décorations pour pâtisserie dans lesquelles l’on retrouve le plus fréquemment cette substance. Test Achats en a trouvé dans le glaçage et les crayons pâtissiers de Dr Oetker, dans les pastilles au chocolat d’Aldi, mais aussi dans de nombreux produits de la marque Aveve[5]. Les bonbons « Choco peanuts » d’Aldi en contiennent également.

L’organisation de consommateurs en a également trouvé dans les gélules multi vitamines de la marque Biover et de la marque Boni de Colruyt.

Enfin, de manière surprenante, Test Achats a aussi identifié cet additif dans les graines de courge vendues par Delhaize.

« Etant donné l’absence de besoin technologique justifiant l’utilisation de cet additif, et l’avis rendu par l’EFSA confirmant un risque pour la santé, nous demandons aux fabricants et distributeurs des produits contenant encore du dioxyde de titane de le supprimer sans attendre de la liste des ingrédients » réagit Julie Frère, porte-parole de Test Achats. « La Commission européenne a proposé la suppression de cet additif de la liste des additifs alimentaires autorisés mais le processus règlementaire sera long et il n’y a pas de raison valable pour en attendre l’issue avant de se mettre au travail » conclut-elle.

 



[1] Les Intense Mint, Max, 60 minutes of freshness, spearmint flavour, strong peppermint flavour ou peppermint.

[2] Smash mint sugar free gum, peppermint et extra mint.

[3] Filled gum fresh mint, fruitgum, menthol eucalyptus gum, spearmint gum

[4] Peppermint, spearmint, white mint, fresh mint et wintergreen.

[5] Pink hearts, Gold Stars, Baking Fun, Glitter gel et Easter Sprinkle.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.