Dossier

Troubles de l'érection

25 avril 2014
troubles de l'érection

25 avril 2014

Tout homme a déjà été confronté à l'incapacité d'obtenir ou de maintenir une érection. Ce n'est pas un problème, sauf si cela vous empêche d'avoir une vie sexuelle épanouie. Heureusement, des solutions existent en fonction de la cause.

Chaque homme a déjà connu ça : au moment d'avoir une relation sexuelle, le pénis semble ne pas répondre. Pas de panique : il est tout à fait normal que cela fonctionne parfois moins bien, voire pas du tout. Tant les facteurs psychologiques que physiques jouent un rôle dans l'érection. Quand un homme est excité, les impulsions nerveuses font affluer le sang dans les corps caverneux du pénis de sorte qu'il se remplit. La quantité de sang augmente, les vaisseaux se remplissent et les corps caverneux gonflent. Avec le gonflement, le drainage du sang est entravé parce que les vaisseaux sont aplatis contre la paroi des corps caverneux. En s'accumulant, le sang provoque une érection, le pénis se raidit.

Il faut d'une part des stimuli sexuels (un objet de désir, des images érotiques, une caresse...) qui activent le cerveau de manière positive. D'autre part, certaines fonctions neurologiques, vasculaires (liées aux vaisseaux sanguins) et hormonales (p.ex. suffisamment de testostérone) doivent fonctionner correctement. Lorsque l'un de ces aspects est défaillant, cela peut avoir une incidence sur l'érection.

En cas d'incapacité permanente ou fréquente à obtenir ou à maintenir le degré d'érection qu'exige l'activité sexuelle, on parle de dysfonctionnement érectile ou en d'autres termes de trouble de l'érection ou d'impuissance. En soi, le problème ne nécessite généralement pas de traitement médical,  car il ne s'agit pas d'une maladie potentiellement mortelle. Ce trouble peut toutefois être un fardeau psychologique lourd à porter. Si c'est le cas, il y a plusieurs façons de remédier au problème. Il existe également des solutions pour les causes physiques.





Imprimer Envoyer par e-mail