L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Réponse d’expert

Réaction de A. Vogel à propos de l'Echinaforce

28 avril 2015
question réponses conseils

28 avril 2015
Fin janvier 2015, nous évoquions sur notre site web un communiqué de presse de A. Vogel concernant son produit Echinaforce. Nos remarques portaient essentiellement sur le fait que le communiqué suggérait que les gouttes Echinaforce pouvaient compenser la moindre efficacité caractérisant cette année le vaccin contre la grippe. Ce que nous contestions. La firme a réagi.

"Nous avons vu votre article web "Echinaforce d’A. Vogel n’arrête pas la grippe". Il nous apparaît qu’il est question d’une mauvaise interprétation de notre communiqué de presse. (...) Dans le communiqué, nous ne faisons pas de comparaison entre Echinaforce et le vaccin antigrippe, ni ne laissons entendre que l’un serait supérieur à l’autre. Nous indiquons simplement que le vaccin actuel n’est pas suffisamment adapté au virus de la grippe (comme vous le dites d’ailleurs vous-même).

Nous proposons Echinaforce uniquement comme complément à la vaccination afin d’obtenir une résistance optimale. Par une résistance optimale, le risque de grippe peut en effet être significativement réduit. Notre communiqué ne présente donc nullement Echinaforce comme une alternative (supérieure) au vaccin antigrippe.

Dans votre article, vous avancez aussi qu’il n’y a pas de preuves scientifiques que les extraits d’échinacée confèrent une protection contre l’infection par le virus de la grippe et les symptômes qui en découlent. Pourtant, diverses études montrent qu’Echinaforce protège bel et bien contre la grippe. Vous trouverez quatre études (ci-joint) qui étayent ce point de vue, dont une publiée dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases 2007."

Nous publions volontiers cette réaction. Cependant, les quatre études jointes ne font que nous conforter dans notre opinion qu’Echinaforce n’a pas d’effet démontré en matière de grippe. Deux sont des études "in vitro", sur des micro-organismes en éprouvette, ne permettant aucune conclusion quant à une utilité "in vivo" chez l’homme.

Les deux autres ont examiné l’effet d’extraits d’échinacée chez l’homme, ce qui est plus pertinent. Le hic, c’est que ces deux publications concernent uniquement... le rhume et n’ont en aucune manière examiné un éventuel effet protecteur en matière de grippe.

Vous aussi, vous avez une question sur le prix ou l’utilité d’un médicament, sur le traitement que vous suivez ou sur un examen médical à passer ?

Contactez-nous


Imprimer Envoyer par e-mail
Exclusivité membre

Accédez à ce contenu

Découvrez ce contenu et de nombreux autres pour seulement 2 € pendant 2 mois !


Je découvre Test Achats pour 2 €