XLS Medical Fat Reducer

26 juillet 2022 Utilité contestable
fat reducer
26 juillet 2022 Utilité contestable

Les fibres contenues dans ce produit se lient aux graisses du repas, ce qui amènerait le corps à excréter davantage de graisses. Les preuves que c'est réellement le cas et que cela entraîne une perte de poids sont très minces.

XL-S Medical Fat Reducer est commercialisé par la firme en tant que dispositif médical. Ce produit fait partie d’une gamme de différents produits amaigrissants «XLS Medical».

L’ingrédient actif est l’Inditamine (également appelée Litramine), un mélange de fibres de la gomme d’acacia et de feuilles de nopal (Opuntia ficus- indica). Le même mélange est également présent dans des produits un peu plus anciens XL-S Perte de poids et XL-S Medical Capteur de Graisses. Dans les faits, ce sont tous quasiment les mêmes produits.

Selon la firme, XLS Medical Fat Reducer est un moyen efficace pour le traitement et la prévention de la surcharge pondérale et pour le contrôle du poids.

Le prix indicatif

Un emballage avec 120 capsules de XL-S Medical Fat Reducer coûte 49,99 €. Un traitement d’un mois coûte +/- 75 €.

Notre avis

Pourquoi contestons-nous l’utilité de XL-S Medical Fat Reducer ?

Seules quelques études à petite échelle étudiant l’efficacité de la Litramine pour l’amaigrissement sont disponibles. Leur qualité est insuffisante et leur durée trop courte (maximum quelques mois) pour pouvoir tirer des conclusions. En outre, une étude regroupant 166 participants, dont les résultats ne sont mentionnés nulle part, a été réalisée voici quelques années. Ces résultats seraient-ils défavorables au fabricant ? Il arrive quelquefois qu’une étude soit reléguée au fond d’un tiroir pour cette raison. Nous avons demandé à Perrigo de nous communiquer les résultats, mais ils n’y ont pas encore donné suite.

Il semble qu’aucun effet indésirable grave ne se produise lorsque le produit est utilisé pendant quelques mois. Mais des problèmes comme de la diarrhée, des flatulences et de la constipation peuvent se manifester.

Ce produit est-il un dispositif médical ?

Pour être reconnu comme un dispositif médical, un produit doit exercer principalement un effet mécanique. Ce qui n’est pas suffisamment démontré pour ce produit.

Ce produit ferait en sorte que le corps excrète plus de graisse. À notre connaissance, seule une étude a été publiée, avec 20 participants, dans laquelle cet effet a été étudié. Les selles du groupe d'intervention contenaient en moyenne 15 grammes de graisse par jour contre quatre grammes de graisse dans le groupe placebo. Si cet effet est reproductible et durable, cela pourrait expliquer une perte de poids d'un kilogramme sur plus de deux mois tout au plus.

Si des personnes perdent du poids en prenant ce produit, nous pensons qu'il n'est pas exclu que cela soit dû à des interactions chimiques avec le corps. Plusieurs publications scientifiques font état d'effets pharmacologiques de l'Opuntia ficus indica (le principal ingrédient de la Litramine) qui peuvent également avoir un impact sur le poids. Cette étude suggère par exemple que cette plante inhibe l’effet de l’enzyme « lipase ». C’est l’enzyme qui décompose les graisses.

Dans le registre des études cliniques ClinicalTrials.gov quelques chercheurs sponsorisés par le fabricant qualifient le produit de complément alimentaire.

Beaucoup de firmes préfèrent opter pour le statut de dispositif médical pour éviter de devoir satisfaire à une législation sur les médicaments autrement plus sévère. Leur produit peut ainsi atterrir sur le marché bien plus rapidement et facilement qu’un médicament. L’avantage par rapport à un complément alimentaire est que les règles publicitaires sont moins strictes.

Y a-t-il des règles spéciales pour l’utilisation ?

Le mode d'emploi recommande le produit aux adultes uniquement, à l'exception des femmes enceintes ou allaitantes. Pour les adolescents âgés de 12 à 18 ans, il faut demander l'avis d’un médecin.

Les personnes souffrant de diabète ou de tout autre problème médical, ou prenant des médicaments hypocholestérolémiants doivent consulter un médecin si elles souhaitent utiliser ce produit. Vous ne devez pas prendre ce médicament si vous êtes allergique à l'un des ingrédients ou si vous avez pris des médicaments liposolubles (tels que des contraceptifs oraux) il y a moins de deux heures.

Le mode d’emploi exclut seulement les personnes ayant un Indice de Masse Corporelle de moins de 18,5. Sinon, aucune recommandation n'est donnée à cet égard. Pourtant, la population des études était presque exclusivement composée de personnes ayant au moins une légère surcharge pondérale.

Existe-t-il une alternative ?

Dans la lutte contre l'obésité, la priorité est donnée à une alimentation saine et équilibrée associée à une activité physique. La place des médicaments dans l'approche de l'obésité est encore limitée à l'heure actuelle.

Nos actions

  • Ce produit est distribué par Perrigo en Belgique. Nous avons contacté la firme pour connaître sa réaction à nos observations.
  • Nous avons écrit à la Commission mixte de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS). Il s’agit d’une commission qui livre des avis en cas de doute sur le statut d’un produit.

Point de la situation

La firme Perrigo nous a fait savoir qu’elle n’était pas d’accord avec nos conclusions. Selon la firme, le marquage CE est suffisant pour prouver l'efficacité de ce produit. Nous avons informé la firme qu'un tel marquage ne garantit pas un produit efficace. Un tel marquage indique uniquement que, de l'avis des autorités compétentes, le produit évalué est conforme aux exigences de la réglementation applicable. Et comme nous l’expliquons dans notre dossier « Dispositifs médicaux », cette réglementation est loin d’être optimale.