XLS Medical Max Strength

26 juillet 2022 Utilité contestable
max strenght
26 juillet 2022 Utilité contestable

Grâce à ce produit, le corps absorberait moins de calories provenant des glucides et des graisses, ce qui permettrait de maigrir plus rapidement et davantage. Il contribuerait également à faire baisser la glycémie, ce qui diminuerait l’envie de grignoter entre les repas. Il n'existe aucune preuve solide à cet égard.

XL-S Medical Max Strength est commercialisé par la firme en tant que dispositif médical. Ce produit fait partie d’une gamme de différents produits amaigrissants « XL-S Medical ». L'ingrédient actif est le Clavitanol, un nom inventé par la firme pour désigner un mélange de L-Arabinose (un sucre naturel présent dans diverses plantes) et de pulpe de raisin.

Selon la firme, c’est un moyen efficace pour le traitement et la prévention de la surcharge pondérale.

Le prix indicatif

Un emballage avec 60 sticks de XLS Medical Max Strength coûte 104,99 €. Avec une boîte, vous tenez un mois.

Notre avis

Pourquoi contestons-nous l’utilité de XL-S Medical Max Strength ?

L'allégation selon laquelle ce produit aide à perdre du poids est basée sur une seule étude. Il s’agit d’une étude sponsorisée par le fabricant avec 120 participants, tous adultes, en surpoids ou obèses. Ce qui ne permet pas de tirer des conclusions.

Dans cette étude, tous les participants devaient suivre un régime amaigrissant et augmenter progressivement leur activité physique. Les participants qui prenaient le vrai produit avaient perdu après 12 semaines 3,29 kilos en moyenne. Ceux qui avaient pris un placebo n’avaient même pas perdu un kilo en moyenne après trois mois. Nous trouvons cela peu crédible, compte tenu des efforts fournis par ces participants. Sur la base des caractéristiques du régime et des estimations de la Belgian Association for the Study of Obesity (BASO), il serait logique qu’un groupe de personne perde en moyenne 0,5 kg par semaine dans de telles circonstances. Ou cinq à six kilos en trois mois sans Max Strength.

L’allégation selon laquelle le produit aider à résister aux grignotages entre les repas, est basée sur une analyse de la glycémie d’à peine 17 participants à l’essai. Celle-ci a augmenté moins vite que chez les participants ayant pris le vrai produit. Les chercheurs n’ont pas vérifié si cela avait eu un véritable impact sur leur appétit.

Il semble qu’aucun effet indésirable grave ne se produise lorsque le produit est utilisé pendant quelques mois. Mais des problèmes comme de la diarrhée, des flatulences et de la constipation peuvent se manifester.

Ce produit est-il un dispositif médical ?

Pour être reconnu comme un dispositif médical, un produit doit exercer principalement un effet mécanique. Ce qui n’est pas suffisamment démontré pour ce produit.

Dans une étude sponsorisée par le fabricant, les chercheurs affirment que la L-Arabinose (un ingrédient principal de Max Strength) entraîne une perte de poids parce que la substance inhibe le fonctionnement de l’enzyme sucrase. Ce qui n’est pas une action mécanique.

Dans le registre des études cliniques ClinicalTrials.gov quelques chercheurs sponsorisés par le fabricant qualifient le produit de complément alimentaire.

Beaucoup de firmes préfèrent opter pour le statut de dispositif médical pour éviter de devoir satisfaire à une législation sur les médicaments autrement plus sévère. Leur produit peut ainsi atterrir sur le marché bien plus rapidement et facilement qu’un médicament. L’avantage par rapport à un complément alimentaire est que les règles publicitaires sont moins strictes.

Y a-t-il des règles spéciales pour l’utilisation ?

Le mode d'emploi recommande le produit aux adultes uniquement, à l'exception des femmes enceintes ou allaitantes. Pour les adolescents âgés de 12 à 18 ans, il faut demander l'avis d'un médecin.

Les personnes souffrant de diabète ou de tout autre problème médical, ou hypersensibles au raisin, au maïs ou aux produits dérivés, sont invitées par le fabricant à consulter un médecin si elles souhaitent utiliser ce produit.

Vous ne devez pas prendre ce produit si vous êtes allergique à l’un des ingrédients. Le fabricant recommande également de ne pas prendre ce produit dans les deux heures précédant ou suivant la prise d'un médicament par la bouche.

Le mode d’emploi exclut seulement les personnes ayant un Indice de Masse Corporelle de moins de 18,5. Sinon, aucune recommandation n'est donnée à cet égard. Pourtant, la population des études était presque exclusivement composée de personnes ayant au moins une légère surcharge pondérale.

Existe-t-il une alternative ?

Dans la lutte contre l'obésité, la priorité est donnée à une alimentation saine et équilibrée associée à une activité physique. La place des médicaments dans l'approche de l'obésité est encore limitée à l'heure actuelle.

 

Nos actions

  • Ce produit est distribué par Perrigo en Belgique. Nous avons contacté la firme pour connaître sa réaction à nos observations.
  • Nous avons écrit à la Commission mixte de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS). Il s’agit d’une commission qui livre des avis en cas de doute sur le statut d’un produit.

 

Point de la situation

La firme Perrigo nous a fait savoir qu’elle n’était pas d’accord avec nos conclusions. Selon la firme, le marquage CE est suffisant pour prouver l'efficacité de ce produit. Nous avons informé la firme qu'un tel marquage ne garantit pas un produit efficace. Un tel marquage indique uniquement que, de l'avis des autorités compétentes, le produit évalué est conforme aux exigences de la réglementation applicable. Et comme nous l’expliquons dans notre dossier « Dispositifs médicaux », cette réglementation est loin d’être optimale.