News

Enquête sur l’homéopathie

26 juillet 2012
homéopathie

26 juillet 2012

Plus de la moitié des répondants semblent satisfaits. Avec des nuances, en fonction des pathologies traitées.

La plupart des patients ont choisi le chemin de l'homéopathie après avoir été déçus par la médecine conventionnelle. Environ la moitié des répondants ont senti une (légère) amélioration et étaient satisfaits des résultats du traitement.

Plus de la moitié des patients se sentent mieux

Dans le cas d’allergie et d’hypersensibilité, mais également de stress, d’anxiété ou de dépression, 62 à 63 % des patients signalaient une légère voire une considérable amélioration. Dans le cas des problèmes des voies respiratoires et des problèmes psychologiques, on parle alors respectivement de 46 et 48 % des patients. Pour les problèmes de peau par contre, plus de la moitié déclarent ne pas avoir constaté la moindre amélioration. Chez les enfants, les résultats observés suivent la même tendance.

Plus de la moitié des répondants recommanderaient sans hésiter l’homéopathie à leur famille et à leurs amis.

Cette enquête n’évalue pas l’efficacité de l’homéopathie, mais traite de la satisfaction subjective des patients par rapport aux médecins homéopathes. Nous avons recueilli plus de 900 réponses d’adultes et 400 réponses de parents dont les enfants suivaient un traitement homéopathique.

Choisissez toujours un médecin homéopathe

Bien que nous soulignons l’absence de preuves scientifiques d’efficacité de l’homéopathie, celle-ci est largement utilisée pour quantité de maux. Les expériences positives des patients peuvent être attribuées au célèbre effet placebo, quand le patient et le thérapeute s’attendent à un effet.

Et il y a bel et bien un risque lorsqu’un traitement médical classique et nécessaire n’est pas entamé, ou trop tard, du fait d’un mauvais diagnostic. C’est pourquoi la pratique de l’homéopathie devrait être réservée aux médecins, ce que sont déjà la plupart des homéopathes.

Si vous êtes déçu par la médecine conventionnelle et que vous envisagez de vous tourner vers l’alternative que propose l’homéopathie, mieux vaut alors vous adresser à un médecin homéopathe. Pour toute sécurité ou du point de vue juridique, il est essentiel que la personne qui prescrit des médicaments homéopathiques ait suivi une formation universitaire en médecine.


Imprimer Envoyer par e-mail