Dossier

Bronzer avec sagesse

10 mai 2017
bronzer avec sagesse

10 mai 2017

Les rayons du soleil sont bons pour la santé. Mais, l'excès de soleil - même hivernal- peut endommager la peau. Les dégâts sont parfois très graves, voire irréversibles. Quels sont les risques, comment vous protéger et quelle crème solaire privilégier ? Voici toutes les réponses à vos questions.


La face cachée du soleil

Le soleil a un effet positif sur notre humeur. De plus, l’action des rayons UV sur notre peau stimule la production de vitamine D, qui combat notamment la décalcification osseuse.

Mais pour profiter de ces avantages, inutile de passer des heures au soleil : exposer votre visage et vos mains 15 minutes par jour à la lumière naturelle suffit pour fabriquer la quantité requise de vitamine D. Au-delà de ce laps de temps, la peau ne produit plus de vitamine D et les risques engendrés par les rayons UV augmentent : coup de soleil, vieillissement et relâchement de la peau, lésions oculaires (inflammation ou cataracte, par exemple), etc.

UVA et UVB : tous les deux nocifs

Le soleil émet trois types de lumière ultraviolette qui possèdent chacune une longueur d’ondes différente : les UVA, les UVB et les UVC. Seuls les UVA et les UVB parviennent jusqu’à nous, les UVC sont arrêtés par la couche d’ozone.

Les rayons UVB sont à l’origine d’un bronzage durable mais ils sont aussi responsables des coups de soleil et de certains cancers de la peau. Le brunissement de la peau dû à la formation de pigments (mélanine) est en fait un mécanisme de défense contre une brûlure plus importante. Il s’agit donc d’un signe que la peau est endommagée.

Les UVA sont tout aussi néfastes pour le cancer de la peau que les UVB et causent le vieillissement cutané prématuré ainsi que les rides. Ils sont plus faibles, mais pénètrent plus profondément la peau que les UVB. Ils provoquent un bronzage rapide et de courte durée.

Augmentation inquiétante du nombre de cancers de la peau

Plus vous vous exposez aux rayons UV, plus vous courez de risques de développer différents types de cancer de la peau, dont le mélanome malin. Cette forme de cancer de la peau est la plus agressive. De plus, si elle n’est pas traitée, elle peut rapidement former des métastases et avoir une issue fatale.

Ces dernières décennies, le nombre de cas de mélanome n’a cessé de croître, en particulier parmi les jeunes adultes. Si votre peau est d’un type sensible ou si vous avez eu des coups de soleil importants pendant l’enfance, vous courez un risque accru de cancer de la peau.

Par ailleurs, une crème solaire n’offre pas une protection totale contre le cancer de la peau. C’est pourquoi il est important que vous limitiez votre exposition aux rayons UV.


Imprimer Envoyer par e-mail