News

Booster automnal : à vous de décider

20 septembre 2022
Booster automnal

Le booster automnal contre le covid-19 est uniquement conseillé aux personnes présentant un risque accru de symptômes graves, comme les plus de 65 ans et les immunodéprimés. Les autres sont totalement libres de se faire vacciner ou non. Nous vous aidons à prendre votre décision. 

Au cours des deux prochains mois, tout adulte ayant reçu son dernier vaccin contre le corona il y a au moins trois mois pourra prendre rendez-vous pour le booster automnal. Notre outil permettra aux indécis de prendre leur décision.

 

A vous de décider 

Veuillez noter que cet outil permet uniquement de connaître la position du Conseil Supérieur de la Santé. Test-Achats décline toute responsabilité pour les contaminations ou les effets secondaires éventuels.

Selon les experts, nous devrions connaître une ou plusieurs vagues de coronavirus cet automne et cet hiver. En Flandre, chaque adulte peut s'attendre à recevoir une invitation pour le booster automnal, tandis qu'en Wallonie et à Bruxelles, seuls certains groupes à risque sont contactés. Les personnes qui n'appartiennent pas à un tel groupe mais qui souhaitent néanmoins bénéficier d’un rappel peuvent en obtenir un, mais doivent prendre rendez-vous elles-mêmes. 

Plus de questions sur le booster automnal?

Son utilité dépend de votre situation personnelle

Contrairement au vaccin de base et au premier rappel, le booster automnal n'est pas explicitement recommandé pour le grand public. Le choix est donc individuel et sans le moindre engagement. De ce fait, de nombreux adultes en bonne santé doutent de l’utilité d’un tel rappel. Les quatre questions suivantes ont dès lors tout leur sens :

  1. Quel est mon risque de symptômes graves, d'hospitalisation ou de décès ?
  2. Suis-je régulièrement en contact avec des personnes présentant un risque accru de symptômes graves ? 
  3. A quel point cela me dérangerait-il d'être infecté ou malade dans les mois à venir ?
  4. A quel point les effets secondaires possibles d'une piqûre de rappel supplémentaire me dérangent-ils ?

Des vaccins adaptés pour une protection plus large

Le booster automnal - pour beaucoup, le quatrième vaccin - se fera avec un vaccin ARNm dit "bivalent", qui cible deux variants du coronavirus en même temps. BioNTech/Pfizer (Comirnaty®)  et Moderna (Spikevax®) ont ainsi modifié leurs vaccins originaux.

Cela était nécessaire car Omicron, le variant le plus récent, avait considérablement changé par rapport au virus original. Cela a permis au virus d'échapper partiellement à la protection que nous avions mise en place par la vaccination et l'infection naturelle. 

Les vaccins modifiés suscitent une réponse du système immunitaire à la fois contre le variant original et contre un ou plusieurs sous-types du variant Omicron. Actuellement, le booster agit contre le sous-type BA.1. Dans quelques semaines, des vaccins bivalents sont attendus contre les sous-types BA.4 et BA.5, actuellement dominants dans notre pays.

La manière dont la distribution des deux types de vaccins se fera n'est pas tout à fait claire. Allez-vous choisir vous-même le type de vaccin ? Cela nous semble peu probable. Ce choix fait-il une quelconque différence ? Là est la question. Les deux types de vaccins entraînent la production d'un plus grand nombre d'anticorps contre omicron que les vaccins originaux, mais nous ignorons encore comment cela se traduit en termes de protection contre l'infection et l'hospitalisation. 

A chaque variant, un nouveau vaccin nécessaire ?

Selon les experts, le fait de recevoir un rappel à temps est probablement plus important que le variant qu’il combat. En effet, l'idée sous-jacente des vaccins bivalents n'est pas tant de protéger contre des sous-types ou des variants spécifiques que d'élargir notre immunité par rapport au vaccin original.

Il est à espérer que, de cette manière, nous serons également mieux protégés contre les variants et sous-types futurs, et qu'un vaccin modifié ne sera pas nécessaire pour chaque nouveau variant à l'avenir.