Dossier

Ouvertures de crédit : à tenir à distance

08 septembre 2020
ouverture de crédit

Bon nombre de consommateurs ont un crédit en cours via une ouverture de crédit. C’est en effet une formule très souple, qui peut sembler très attrayante. Mais elle coûte fort cher. Et vous pouvez vous retrouver dans une spirale d’endettement. Tenez donc ce crédit à distance ou ne l’utilisez-le qu’à bon escient.

De quoi s’agit-il ?

Une ouverture de crédit est une  forme spécifique de crédit à la consommation, dont les règles du jeu sont fixées par la législation. C’est une fomule très souple, assortie de très peu de règles strictes. 

Le prêteur vous donne la possibilité de disposer d’un montant déterminé, votre « ligne de crédit ».  Vous pouvez y puiser en fonction de vos besoins. 

  •  Vous pourrez utiliser la réserve sans devoir à chaque fois faire une demande de crédit et sans devoir signer de nouveau contrat. 
  • Dès que vous avez remboursé un montant déterminé, vous pouvez de nouveau immédiatement puiser dans la réserve d’argent, sans la moindre formalité. C’est donc un crédit automatique (aussi appelé “crédit revolving”).
  • En outre, vous pourrez déterminer vous-même, dans une large mesure, le rythme de vos remboursements. Une ouverture de crédit fonctionne donc différemment qu’une vente ou un prêt à tempérament. Dans ces deux cas, l’emprunteur est tenu de rembourser mensuellement un montant fixe – qui se compose chaque fois pour partie du “capital emprunté” et pour partie des intérêts sur le capital non encore remboursé – jusqu’à ce que le crédit soit totalement remboursé. Dans le cas d’une ouverture de crédit par contre, les conditions de remboursement sont beaucoup plus souples, vous remboursez presque au rythme que vous souhaitez.  

C’est ce qui rend ce crédit si attirant et si dangereux. La plupart des ouvertures de crédit sont des contrats à durée indéterminée, assortis seulement de trois obligations:

  • vous ne pouvez pas dépasser le montant de la ligne de crédit qui vous a été accordée. Si vous avez par exemple obtenu une ligne de crédit de 3000€, c’est le maximum absolu que vous pouvez retirer;
  • vous êtes généralement tenu d’effectuer un (faible) remboursement chaque mois, selon ce qui est fixé dans le contrat. Très souvent le prêteur propose une domiciliation pour ce versement. Le montant n’est pas forcément le même d’un mois à l’autre: c’est un pourcentage déterminé du crédit prélevé, avec un montant minimal (par exemple: 25€);
  • enfin, il faut procéder de temps en temps à ce qu’on appelle un zérotage: la ligne de crédit doit être remise à zéro et le montant total de la dette remboursé. Le prêteur doit vous prévenir au moins deux mois à l’avance. Le zérotage n’entraîne toutefois pas la fin du crédit: dès que vous avez remboursé votre dette, vous pouvez à nouveau solliciter la ligne de crédit. Ainsi, un nouveau délai démarre au moment où vous recourez à nouveau au crédit. La fréquence de zérotage est précisée dans le contrat. Elle varie d’un à cinq ans, selon le contrat et la ligne de crédit.