Dossier

TVA et vacances

07 juillet 2014
TVA et vacances

Si vous achetez des souvenirs à l’étranger, vous pouvez parfois récupérer la TVA que vous avez payée sur place. Par ailleurs, vous risquez parfois de devoir payer des frais de douane et la TVA belge si vous ramenez trop d’achats.

Remboursement de la TVA: exemples et procédure

Il n’est pas possible de fournir ici l’ensemble des détails de tous les pays non-UE. Toutefois, A titre d’illustration toutefois, voici les règles du jeu pour cinq destinations touristiques (donnée de début mai 2014; chaque pays pouvant à tout moment modifier les règles).

Exemples

Maroc

  • Valeur minimale des achats: 2 000 dirhams marocains (177 €) par magasin et par jour.
  • Pas de remboursement pour les pierres précieuses. 
  • TVA locale pouvant être récupérée: 20 %, avec une limite de remboursement de 250 dirhams (22 €) par tranche de 2 000 dirhams dépensés le même jour dans le même magasin.

Mexique

  • Valeur minimale des achats: 1 200 pesos mexicains (67 €) par magasin.
  • Uniquement pour des produits mexicains. 
  • TVA locale pouvant être récupérée: 16 %.

Thaïlande

  • Valeur minimale des achats: 5 000 bahts thaïlandais (111 €) au total et minimum 2 000 bahts (45 €) par magasin par jour.
  • TVA locale pouvant être récupérée: 7 %. 
  • Délai pour quitter le territoire après les achats: 60 jours.

Turquie

  • Valeur minimale des achats: 50 000 lires turques (17 €) par magasin par jour.
  • TVA locale pouvant être récupérée: 8 of 18 %. 
  • Délai pour quitter le territoire après les achats: 3 mois.

Afrique du Sud

  • Valeur minimale des achats: 250 rands sud-africains (17 €).
  • TVA locale pouvant être récupérée: 14 %.

Procédure

La procédure peut varier d’un pays à l’autre. Au Japon, le remboursement de la TVA se fait par exemple dans le magasin, tandis qu’il se fait à l’aéroport dans d’autres pays.
  • Examinez au préalable s’il est possible de récupérer la TVA. Par exemple, en saisissant dans votre moteur de recherche sur Internet le nom du pays hors UE suivi de "VAT refund" (remboursement TVA).
  • Dans le magasin où vous effectuez vos achats, demandez s’ils connaissent la mesure et s’ils y collaborent. Vous devez en effet compléter un formulaire spécifique avec le magasin. Pour cela, vous avez tout simplement besoin de votre passeport. Veillez donc à toujours l’avoir sur vous lorsque vous faites vos achats. 
  • Demandez une facture de vos achats, de préférence à votre nom, lorsque vous ne pouvez percevoir le remboursement qu’après coup. 
  • Lorsque le remboursement doit être réglé à l’aéroport, partez à l’heure le jour du retour. Vous devez en effet encore passer par le bureau de douane pour faire cacheter votre formulaire. N’oubliez pas d’apporter vos bons de caisse, car on vous les demandera probablement. Ayez vos achats à portée de la main, car parfois, la douane souhaite les voir avant d’apposer un cachet. Mieux vaut dès lors passer par l’agence en douane avant de procéder à l’enregistrement de vos bagages ou glisser vos achats dans votre bagage à main. Ensuite, muni de votre formulaire cacheté, vous pouvez vous rendre au bureau de remboursement de la TVA à l’aéroport, où l’on vous remboursera directement ou ultérieurement via votre carte de crédit, un chèque ou un virement.

Mieux vaut aucun intermédiaire

Des établissements tels que Global Blue et Premier Tax Free peuvent faire office d’intermédiaires entre vous, le magasin et les pouvoirs publics du pays vers lequel vous voyagez et vous aider dans votre demande de remboursement de la TVA. Toutefois, ne comptez pas trop sur ces derniers:
  • Vous aurez encore à compléter un formulaire dans le magasin et le faire cacheter à la douane.
  • Vous devrez vous acquitter d’une commission fixe (jusque 30 %!).
Seul avantage: vous n’aurez pas à faire la file au bureau de remboursement de la TVA à l’aéroport, car vous pourrez envoyer le formulaire par la poste à l’établissement en question.