Dossier

Abonné malgré soi par téléphone

18 janvier 2018
abonné malgré soi

18 janvier 2018

Suite à un démarchage téléphonique, il semble que je sois abonné à un service, un produit qui ne m'intéresse pas. Je n'ai pourtant pas demandé d'abonnement par téléphone! Comment est-ce possible? Que faire?

Méfiez-vous si une société vous pose de nombreuses questions par téléphone. Vous risquez de vous retrouver malgré vous avec un abonnement sur les bras.

Nous enregistrons régulièrement de nombreuses  plaintes de nos membres à ce sujet. 

Abonné sans vous en rendre compte

Un démarcheur vous appelle et vous fait miroiter une offre promotionnelle. Surtout, durant la conversation téléphonique, il vous invite à répondre "oui" de nombreuses fois. Le vendeur  habile vous arrache, en fait, votre consentement à un abonnement à un service ou un produit. sans que vous ne vous en rendiez compte. Voilà pour la technique. 

Le problème, c’est qu’après avoir réceptionné le produit ou profité du service au prix promotionnel, vous ne pensez pas à exercer votre droit de rétractation puisque vous n’imaginez même pas avoir souscrit un abonnement.

Que faire dans un tel cas?

  1. N’hésitez pas à refuser l’offre promotionnelle si cela ne vous intéresse pas. Il n’est pas impoli de dire non à un démarcheur téléphonique même très sympathique. Et n’acceptez pas juste pour qu’il vous laisse tranquille; pour cela, il suffit de raccrocher. 

  2. Si l’offre promotionnelle vous semble intéressante, vous pouvez bien entendu l’accepter mais, lors de la réception, lisez bien les documents joints, vérifiez à quoi vous vous êtes engagé exactement et n’hésitez pas à exercer votre droit de rétractation. La loi vous donne en effet le droit de renoncer à un achat effectué par téléphone, durant un délai de 14 jours à compter du jour où vous prenez possession du bien (généralement le jour de la livraison).

  3. Si vous avez laissé passer le délai de 14 jours parce que vous ne vous doutiez pas avoir souscrit un abonnement, vous vous en apercevrez généralement lors de la livraison d’un nouveau magazine et de l'avis de paiement correspondant. Tout n’est peut-être pas perdu. Vérifiez bien les informations qui vous ont été communiquées. L’entreprise est en effet obligée de vous informer de l’existence de votre droit de rétractation. Si elle ne l’a pas fait, le délai de rétractation est porté à un an et il vous est donc encore possible de renoncer à cet achat. Nous mettons à votre disposition une lettre type à télécharger pour ce cas de figure.  

Tombé dans le panneau?  Besoin d’un conseil? 

Contactez l’un de nos avocats au 02 542 35 89 ou introduidez une plainte via notre module

Vers notre Module plainte


Imprimer Envoyer par e-mail
Exclusivité membres

Accédez à ce contenu

Découvrez ce contenu et de nombreux autres pour seulement 2 € pendant 2 mois !


Je découvre Test Achats pour 2 €