News

Nous réclamons un remboursement à Groupon dans le dossier "Luierbox"

13 avril 2017
Groupon pamperbox

13 avril 2017

Nous avons mis Groupon en demeure dans le dossier "Luierbox". Nous demandons que l’entreprise prenne ses responsabilités: les consommateurs qui ont, pour la plupart, payé de 300 à 350€ pour des langes, doivent être remboursés. Un geste que Groupon a, jusqu'à présent, refusé de faire.

Groupon est connu pour ses offres en ligne à prix cassés, qu’il s’agisse d’un menu 3 services, d’un massage ou d’un passage chez le coiffeur. Ceux qui se laissent tenter achètent un bon qu’ils peuvent échanger auprès du vendeur pour l’achat du produit ou service souhaité.

Luierbox

Un des partenaires de Groupon était la société Luierbox. L’année passée, cette société a proposé sur le site pamperbox.be un abonnement pour une livraison mensuelle de langes à des prix défiant toute concurrence. À la suite d’une plainte de Procter&Gamble concernant l’usage du nom "Pampers", le site est devenu luierbox.be.

Malheureusement, les langes n’ont jamais (ou presque) été livrés. Au départ, la société inventait toute une série d’excuses justifiant la non-livraison, mais peu de temps après, elle est devenue tout simplement injoignable.

2500 plaignants sur Facebook

Plusieurs consommateurs dupés se sont regroupés sur différents forums et réseaux sociaux, principalement sur Facebook où 2500 personnes se sont rassemblées au sein d’un même groupe. Presque toutes avaient souscrit un abonnement de 300 à 350€. Alerté du problème, le SPF Economie a déposé plainte auprès du parquet contre l’administrateur de la société. L’homme a finalement été arrêté et placé en détention pour escroquerie.

Les consommateurs ayant acheté des langes via Groupon auprès de Luierbox peuvent désormais se déclarer personne lésée dans le cadre de la procédure pénale en cours. Les chances de récupérer leur dû auprès de la société ou de son administrateur paraissent cependant limitées.

Indemnisation exigée

Nous avons également enregistré de nombreuses plaintes dans ce dossier. Nous avons donc interpellé Groupon afin d’obtenir une indemnisation pour les consommateurs dupés.

Toutefois, Groupon estime n’être qu’un simple intermédiaire, et n’a proposé qu’un bon à valoir aux personnes concernées. La société minimalise ainsi sa responsabilité. Nous estimons toutefois qu’elle doit respecter ses obligations, en sa qualité de vendeur, des produits et services offerts sur son site.

C’est pourquoi nous avons adressé une mise en demeure à Groupon qui a 15 jours pour répondre positivement à cette requête. Dans le cas contraire, nous porterons le dossier devant les tribunaux.


Imprimer Envoyer par e-mail