Communiqué

Basic Fit entend Test Achats et adapte son système de compensation

08 décembre 2020

Ne payez pas si vous ne faites pas de sport en salle

Depuis le 23 octobre et suite à une mesure gouvernementale visant à freiner la propagation du coronavirus, les consommateurs abonnés à un club de fitness sont contraints de soulever des poids à la maison ou de faire du jogging en rue. Pourtant, Test Achats a reçu de nombreuses plaintes de consommateurs dont les frais d'abonnement à Basic Fit étaient débités de leur compte alors que les portes des clubs restaient fermées. L'organisation de consommateurs a donc envoyé une mise en demeure au géant hollandais du fitness en lui demandant de suspendre les abonnements et les paiements pendant toute la durée des mesures de confinement. En outre, l'organisation de consommateurs a demandé le remboursement intégral des mensualités indûment perçues depuis le 23 octobre. Test Achats n’en est pas à son coup d’essai puisque lors de la première fermeture en mars, l’organisation de consommateurs avait déjà été contrainte d'interpeller Basic Fit pour la même raison.

Nouvelles mesures

La lettre de Test Achats a eu un effet immédiat puisque Basic Fit a changé sa politique et l'a mise en conformité avec la loi. L'organisation de consommateurs est satisfaite de ce résultat mais reste prudente : "Suite à notre lettre, Basic Fit a annoncé que plus aucun prélèvement automatique ne sera effectué jusqu’à la réouverture des salles et, que d’autre part, un remboursement des mensualités perçues durant la fermeture pourra être octroyé sous forme de remise dès la réouverture des clubs. Malheureusement, ce remboursement ne sera pas effectué en une fois mais il sera déduit des paiements pour les six prochains mois ; ce qui n'est donc pas une solution satisfaisante pour ceux qui veulent mettre fin à leur contrat de fitness", a déclaré Julie Frère, porte-parole de l'organisation. Test Achats a reçu de nombreuses plaintes de consommateurs qui, au vu des circonstances sanitaires actuelles, ont voulu résilier leur contrat de fitness et ont reçu une réponse négative de la part de Basic Fit. Pour Test Achats, les contrats qui ne peuvent pas être exécutés pour des raisons de force majeure, doivent être gelés, mais ils peuvent aussi être résiliés avec remboursement de ce qui a été payé indûment. Il n'est pas acceptable de forcer les gens à rester membres, estime l'organisation de consommateurs.

Autres chaînes

A côté de Basic Fit, il existe sur le marché de nombreuses autres chaînes de fitness qui, elles aussi,  violent les droits des consommateurs en ces temps de coronavirus. Sont ainsi visées Fit Out, Keep Fit, Fitalityclubs et bien d’autres encore. Ces chaînes peuvent aussi s'attendre à recevoir une mise en demeure de la part de l'organisation de consommateurs.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.