News

Nous avons rappelé certaines compagnies aériennes à l’ordre

01 avril 2020

Certaines compagnies aériennes imposent à leurs clients un bon de valeur en compensation d’un vol annulé. C’est une violation des règles européennes. Nous le leur avons rappelé.

Suite au lockdown, un très grand nombre de vols ont été annulés et des milliers de voyageurs réclament leur argent. Certaines compagnies aériennes tentent de limiter leurs pertes en proposant un bon de valeur. Il n’y a rien de mal à cela, mais les consommateurs doivent pouvoir refuser ce bon de valeur et exiger un remboursement.

Garantie pour les bons de valeur

TAP, Air France, KLM et Transvia, entre autres, ne laissent pas le choix à leurs clients : ils doivent accepter le bon de valeur en compensation de leur vol annulé. Cette pratique est contraire à la législation européenne. D'autant que le voyageur risque ainsi d’accepter un bon de valeur d’une société qui pourrait faire faillite.

Nous avons donc envoyé un rappel à ces entreprises, en leur donnant huit jours pour se conformer aux exigences légales. Nous avons par ailleurs demandé des précisions à Brussels Airlines, Lufthansa et easyJet, qui ne mentionnent pas la possibilité d’un remboursement sur leur site internet. Et nous demandons aux autorités de créer une garantie spéciale pour les bons de valeur afin d’encourager les passagers à les accepter.

Incertitude quant aux droits des passagers

Bien sûr, l’inverse existe aussi : des milliers de clients annulent leur voyage parce qu’ils ne sont pas autorisés à quitter le pays pendant le lockdown. Or, quand une personne annule son voyage alors que le vol n’est, lui, pas annulé, elle perd son argent. C’est pour cette raison que les compagnies aériennes offrent la possibilité de reporter son vol sans frais.

Certaines d'entre elles exigent cependant que les passagers prennent un vol avant décembre 2020. Nous trouvons ce délai trop court. Les voyageurs devraient pouvoir bénéficier d’un délai d’un an à compter de la date du vol initial.D’autres compagnies exigent que leurs clients fixent dès maintenant une nouvelle date de voyage. C’est souvent impossible.

Il est nécessaire de clarifier les droits des passagers aériens européens dans ces conditions exceptionnelles. Nous avons demandé à la Commission européenne de clarifier les règles.

Nous vous aidons

Si vous avez des questions sur vos droits dans le cadre de l’épidémie, vous pouvez appeler directement notre numéro gratuit 0800 29 510 (du lundi au jeudi de 9 h à 18 h et le vendredi de 9 h à 15.45 h). Vous trouverez également un dossier complet sur notre site internet.