News

10 règles d’or pour échapper au phishing

"Le phishing, ça n’arrive qu’aux autres", pensez-vous ? Eh bien non, cela peut vous tomber dessus aussi. Et il ne s’agit pas seulement d'un faux lien ou d'une pièce jointe dans un e-mail. Chaque jour, nous recevons des questions de consommateurs qui se sont faits berner. Grâce à ces conseils, vous ne subirez pas le même sort.

20 janvier 2021

  1. Restez vigilant. Cela s'applique à chaque e-mail, SMS, message instantané ou appel que vous recevez. Ce n'est pas parce qu'une personne semble vous connaître ou vous envoie un message amical que vous pouvez lui faire confiance. Un doute sur l'identité réelle de l’expéditeur ? Contactez-le d’une autre manière, par exemple en l’appelant sur son téléphone.
  2. Ne cliquez jamais sur un lien dans un message ou un e-mail qui prétend vous mener à un site web ou une application de paiement, ou encore au site web de votre banque. Vous n'êtes pas sûr que le lien soit fiable ? Copiez-le et faites-le scanner sur le site www.virustotal.com. Cet outil peut vous indiquer s'il s'agit d'un lien malveillant. 
  3. Ne dévoilez jamais votre code PIN ou d'autres codes bancaires (numéro de carte, date d'expiration, etc.), que ce soit par e-mail, sur les médias sociaux, par SMS ou par téléphone.  
  4. Connectez-vous toujours via le site web sécurisé ou l’appli de votre banque lorsque vous souhaitez effectuer un paiement. Vérifiez si la connexion est sécurisée ("https" dans la barre d'adresse) et n'effectuez des transactions que sur un réseau wifi sécurisé ou en 4G. 
  5. N'acceptez pas des procédures de paiement irrégulières. Si, lors du paiement, une fenêtre pop-up s’affiche, ou encore un message demandant d'appeler un numéro ou de cliquer sur un lien, arrêtez la procédure immédiatement, fermez votre session et contactez votre banque. Si vous devez vous-même recevoir un paiement (par exemple sur un site de seconde main), contentez-vous de donner votre numéro IBAN. Si l’acheteur vous demande une forme d’authentification (cliquer sur un lien, transférer 0,01 €, scanner un code QR, etc.), il est sûr et certain qu'il s'agit d'une escroquerie. 
  6. Vérifiez régulièrement vos relevés de compte, y compris les relevés de vos dépenses par carte de crédit. En cas de doute, contactez votre banque. 
  7. N'envoyez jamais vos cartes bancaires par la poste, même si votre banque vous le demande. Aucune banque ne vous demandera d'envoyer votre ancienne carte pour soi-disant la recycler et vous en donner une nouvelle à la place. 
  8. Protégez votre ordinateur avec un antivirus doté d'une fonction anti-phishing et tenez-le à jour. Notre comparateur peut vous aider à choisir un bon antivirus. Installez également les mises à jour de sécurité le plus vite possible sur tous vos appareils connectés (smartphone, ordinateur, tablette, etc.). Activez la vérification en deux étapes pour vos comptes importants.  
  9. Contribuez à éviter qu’il y ait d'autres victimes. Transférez les e-mails suspects et SMS frauduleux (ces derniers sous forme de captures d’écran) à votre banque et à suspect@safeonweb.be. Le Centre pour la Cybersécurité Belgique vérifiera leur contenu et bloquera les liens malveillants. 
  10. Agissez immédiatement quand vous êtes victime d’escroquerie. Si vous avez donné vos coordonnées de carte bancaire, bloquez celle-ci immédiatement en appelant Card Stop (070 344 344). Contactez également votre banque dès que possible pour bloquer votre compte et portez plainte auprès de la police. Si vous avez entré votre identifiant ou mot de passe sur un faux site web, changez alors immédiatement tous vos mots de passe. Vous avez ouvert un lien ou un fichier suspect ? Exécutez une analyse antivirus sur pour mettre en quarantaine et supprimer les fichiers malveillants.  

Pour d'autres conseils sur cette forme d'escroquerie, consultez notre dossier complet sur le phishing

Besoin d'aide ? Nos experts juridiques sont là pour vous 

Si vous avez dévoilé vos codes bancaires sans vous rendre compte que vous les donniez à des criminels, votre banque peut refuser de rembourser les montants détournés.

Si vous avez des questions concernant vos droits, vous pouvez contacter nos experts juridiques les jours ouvrables de 9h à 12h et de 13h à 17h (jusqu'à 16h le vendredi).

Appelez le 02 542 34 34