Communiqué

Test Achats déplore le manque d’ambition affichée en faveur d’un 4e opérateur sur le marché télécom

21 octobre 2021

Ce jeudi, les projets d'arrêtés royaux de la Ministre Petra De Sutter qui ouvrent la voie à la mise aux enchères de la 5G en Belgique ont été approuvés par le Conseil des Ministres. Les textes approuvés prévoient qu’un éventuel quatrième opérateur pourrait choisir de n'acheter qu'une partie du spectre afin de ne cibler que le marché B2B (entre entreprises). Test Achats déplore cette porte ouverte qui ressemble fort à une occasion manquée de renforcer la concurrence et de faire baisser les prix pour les consommateurs belges. 

Le Conseil des Ministres semble considérer que la loi du marché suffit pour qu’une concurrence saine et efficace se produise entre opérateurs, avec un effet positif sur les prix. Or, c’est tout le contraire que doit constater Test Achats: année après année, la facture télécom augmente pour le consommateur belge.  Entre 2017 et 2021, les prix télécoms ont augmenté en moyenne de 3 à 6 %.

La Belgique est également bien plus chère que ses pays voisins. Dans une étude récente, l'organisation de consommateurs a constaté que naviguer sur Internet dans nos pays voisins était en moyenne 30 % moins cher. Mais ce sont surtout les prix des packs qui posent problème : le coût moyen d’un forfait comprenant l'internet, la télévision et la téléphonie est de 73 euros par mois en Belgique. A titre de comparaison, ce coût moyen est 32 % moins cher en Allemagne et 59 % moins cher en France.

La décision adoptée aujourd’hui par le Conseil des Ministres constitue une occasion manquée de créer plus de concurrence sur le marché belge des télécoms et de faire baisser les prix actuellement plus élevés que chez nos voisins” réagit Julie Frère, porte-parole de Test Achats, “au contraire, les opérateurs de réseau existants répercuteront une partie de leurs investissements dans l'infrastructure du réseau 5G sur la facture du consommateur, qui demeure dès lors le dindon de la farce”.