climatiseur

Comment choisir une climatisation fixe?

Tour d'horizon des critères à considérer avant l'achat et des questions à se poser pour déterminer la climatisation fixe qui correspond à vos besoins. Réponses et conseils dans ce guide d'achat.

Votre guide étape par étape

Combien de pièces souhaitez-vous refroidir en même temps?

Une installation de climatisation fixe se compose généralement d'une unité intérieure et d’une unité extérieure. Les dispositifs dits multisplit permettent à l'unité extérieure de contrôler plusieurs unités intérieures pour refroidir plusieurs pièces en même temps, par exemple le salon et la chambre à coucher.

Pour refroidir un petit nombre de pièces, l'airco mobile peut être intéressant.

 
Vers le haut de la page

Combien coûte un climatiseur fixe?

L’installation d’un airco fixe nécessite un investissement encore plus sérieux. Pour l’appareil lui-même (1 unité extérieure et 1 unité intérieure) comptez entre 1 000 et 2 000 €, hors TVA. La TVA sera de 6 % ou 21 %, selon que l’habitation est âgée de plus ou moins de 10 ans.
Comptez encore 300 à 600 € par unité intérieure supplémentaire.

A quoi viennent s’ajouter le coût de l’installation elle-même, soit encore quelques centaines d’euros. Ce travail ne devrait pas prendre plus d’une journée.

Vers le haut de la page

Quelle puissance est requise?

Afin de choisir la bonne puissance, de nombreux paramètres jouent un rôle, tels que l'orientation et le volume de la pièce, le nombre de m² de surface vitrée, la présence d'isolation et de stores, etc.

Comme l’airco fixe doit être installé par un professionnel, ce dernier pourra vous faire le calcul précis. Il n’est cependant pas inutile de vous faire vous-même une idée de la puissance requise.

A la grosse louche, vous devez compter 45 W de puissance de refroidissement par m³. Il vous faudra encore ajouter 300 W par m² de surface vitrée orientée au soleil. Le tableau ci-dessous vous propose quelques exemples.

Quelle puissance pour quelle piece ?

Type de piece

Dimensions
(l x l x h en m)

Volume (m³)

Vitrage oriente au soleil (m²)

Puissance requise (kw)

Petite chambre

3 x 2,5 x 2,4 m

18

1.5

1.3

Grande chambre

4, 3,5 x 2,5 m

35

3

2.5

Salon

5 x 4 x 2,5 m

50

4

3.5

Ne confondez pas cet indicateur avec la puissance électrique de l'appareil (pour les monoblocs, entre 700 et 1500W).

Vers le haut de la page

De quel rendement ou EER tenir compte ?

Nous avons testé les appareils dans un état normalisé avec des températures extérieure et intérieure de 35°C. 

Pour les climatiseurs splits fixes de notre test, l'EER - qui signifie Energy Efficiency Ratio - varie entre 4 et 6. Leurs performances restent assez stables tandis que celles d'un climatiseur mobile diminuent à mesure que la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur augmente.

Vous pouvez toujours trouver l'EER ou le SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio) sur l'étiquette énergétique de l'appareil. Sachez néanmoins que nos résultats de test pour les climatiseurs mobiles. Ils fournissent une indication plus fiable des performances énergétiques globales de ces appareils.

Vers le haut de la page

Font-ils beaucoup de bruit?

Le grand avantage d’un airco fixe, c’est que l’essentiel du bruit reste dehors, car c’est surtout l’unité extérieure qui est bruyante. En fermant la fenêtre, cela ne vous gênera pas beaucoup. Si vous (ou votre voisin) êtes quand même dérangé par le bruit, vous pouvez placer un coffret insonorisé autour de cette unité. Selon les tests de nos collègues néerlandais de Consumentenbond, on peut ainsi faire baisser le bruit de 5 à 9 dB(A), ce qui n’est pas négligeable. A noter que l’unité extérieure est toujours fixée sur des silent-blocs souples pour absorber les sons et les vibrations.

Le bruit des unités intérieures est supportable. En outre, elles peuvent également fonctionner en mode silencieux, à une moindre puissance et avec un volume sonore réduit de moitié, pour ne pas troubler exagérément votre sommeil.

Vers le haut de la page

Dans quels cas préfère-t-on un airco fixe?

Une climatisation fixe est à envisager si un ou plusieurs des critères suivants sont remplis:

  • Vous êtes propriétaire de la maison.
  • Votre habitation souffre de surchauffe prolongée, par exemple un appartement difficile à rafraîchir.
  • Vous voulez vous rafraîchir plusieurs pièces en même temps.
  • Il y a trop de bruit lorsque vous ouvrez la fenêtre.
  • Votre santé nécessite une bonne régulation de la température intérieure.
  • Vous chauffez à l’électricité et un tel climatiseur, en fait une pompe à chaleur air-air, pourrait aussi remplacer votre chauffage électrique en période hivernale.
Vers le haut de la page

La climatisation peut-elle vous rendre malade ?

En principe, la climatisation ne peut pas vous rendre malade, mais un climatiseur mal réglé peut provoquer des symptômes, notamment chez les personnes souffrant de problèmes respiratoires. En outre, lorsque les filtres des appareils de climatisation sont sales et que la poussière, les bactéries et les virus se propagent plus facilement, certaines personnes ressentent des désagréments tels qu'une irritation ou une infection des voies respiratoires ou des problèmes respiratoires. 

Quelques conseils pour utiliser votre climatiseur

  • Utilisez un climatiseur avec parcimonie.

  • Assurez-vous que votre climatiseur est correctement réglé. Limitez la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur. Des différences extrêmes (plus de 8°C) ne sont pas recommandées ; des températures d'environ 21 ou 22°C sont généralement suffisantes. Ce sont surtout les variations extrêmes de température qui provoquent des problèmes respiratoires. Ne réglez donc pas votre climatisation à une température trop basse, même si les températures extérieures sont élevées.

  • Entretenez régulièrement l'appareil et n'oubliez pas de contrôler, nettoyer ou remplacer régulièrement le filtre de la climatisation. Sinon, vous allez répandre la poussière, les bactéries et la saleté. Bien sûr, il n'est pas facile de savoir quand un filtre au bureau ou dans la voiture doit être nettoyé.

  • Ne dirigez pas les ventilateurs du climatiseur de la voiture directement vers votre visage, car vous libérez ainsi les bactéries directement sur les muqueuses de votre nez et de votre bouche. Cela augmente également le risque d'irritation des yeux.

  • Si vous partez dans une voiture chaude qui est restée au soleil, ouvrez les fenêtres un moment avant d'allumer la climatisation. De cette façon, vous laissez entrer un air plus frais, ce qui est plus sain et meilleur pour la circulation de l'air.
  • Afin de réduire le choc thermique entre l'intérieur et l'extérieur, il est préférable d'éteindre la climatisation quelques minutes avant d'arriver à destination. De cette façon, la transition entre l'air frais et l'air chaud est moins pénible pour votre corps.
Vers le haut de la page