Dossier

Chauffe-eau solaires: pour gros consommateurs d’eau chaude

15 juillet 2016
Boilers solaires

15 juillet 2016
Les systèmes de chauffe-eau solaire prennent peu de place sur le toit. Mais ils sont surtout intéressants pour les familles qui consomment beaucoup d’eau chaude. Dans le meilleur des cas, elles récupéreront leur investissement en 7 ans.

Alternatives aux chauffe-eau solaires

Dans certaines situations, il est rentable de remplacer un chauffe-eau électrique par un chauffe-eau solaire, mais ce n’est pas une raison pour le faire systématiquement.

Faut-il toujours remplacer un chauffe-eau électrique par un chauffe-eau solaire?

Possédez-vous un chauffe-eau électrique? Regardez d’abord s’il n’est pas possible d’installer chez vous un système de production d’eau chaude moins cher – par exemple, un système au mazout ou au gaz, ou alors avec pompe à chaleur.

Voici un exemple pour mieux comprendre. Une famille de 4 personnes chauffe son eau avec un boiler relié à une chaudière. Elle paie pour cela environ 230 € par an. Si vous remplacez le boiler relié à la chaudière par un chauffe-eau solaire assorti d’un chauffage d’appoint par résistance électrique, la facture annuelle d’eau chaude grimperait à 260 €, soit 30 € de plus… malgré un investissement préalable de plusieurs milliers d’euros dans un chauffe-eau solaire ! Bref, si vous avez le choix entre un chauffe-eau électrique et un système de production d’eau chaude au mazout ou au gaz, à condition bien sûr de disposer d'un de ces deux combustibles, cette dernière option sera plus avantageuse. Ce n’est qu’alors que se pose la question d’une éventuelle combinaison avec un chauffe-eau solaire.

Quid du chauffe-eau thermodynamique?

Le chauffe-eau thermodynamique est un autre système de production d’eau chaude basé sur une énergie renouvelable. Il est plus intéressant qu’un chauffe-eau électrique classique, et ce d’autant plus que la consommation d’eau chaude est élevée. Au final, dans une famille de 4 personnes ayant une consommation moyenne d’eau chaude, le chauffe-eau thermodynamique est même un peu plus avantageux qu’un chauffe-eau solaire combiné à un chauffage d’appoint par résistance électrique. Si le chauffage d’appoint provient d’une chaudière au mazout ou au gaz, le chauffe-eau thermodynamique revient un peu plus cher. Pour un calcul plus précis, vous pouvez vous en remettre au calculateur de notre site web.

N’oubliez pas de prévoir une place suffisante pour un chauffe-eau thermodynamique, ainsi qu’un système d’amenée et d’évacuation de l’air.

Un chauffe-eau électrique avec des panneaux photovoltaïques ?

Vous êtes peut-être tenté de chauffer votre eau avec l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques. Sachez d’ores et déjà que vous avez besoin d’une puissance (supplémentaire) de 3 à 4 kilowatts crête (kWc) en panneaux photovoltaïques rien que pour alimenter un chauffe-eau électrique. Vous devez alors placer dans les 20 m² de panneaux, ce qui n’est pas possible sur tous les toits. Et surtout, vous risquez de ne plus produire suffisamment de courant pour votre consommation prioritaire, celle de vos appareils électroménagers.

Le chauffe-eau solaire présente un avantage: il est moins sensible à l'ombre, contrairement aux panneaux photovoltaïques. Votre choix pourra être influencé par la présence gênante d’une cheminée ou d’un poteau d’éclairage. Considérons à présent le rendement financier. Les panneaux photovoltaïques combinés à un chauffe-eau électrique peuvent concurrencer l’option "chauffe-eau solaire + chauffage d’appoint" (quel qu’en soit le type).

Si en plus, le système photovoltaïque donne droit à une aide financière (certificats verts à Bruxelles), cette option est la plus avantageuse. En revanche, s’il n’y a plus de primes et qu’une redevance pour l’utilisation du réseau est due, comme en Flandre et (à partir de 2020) en Wallonie, le système photovoltaïque est alors plus cher. À l’heure où le principe du compteur qui tourne à l’envers est remis en question et où la redevance pour l’utilisation du réseau pourrait se généraliser, il nous semble risqué de miser sur une production d’eau chaude basée sur l’électricité. Même si sa consommation est compensée toute l’année durant par la production d’un système photovoltaïque.