News

Hausses des prix de l’énergie : les gouvernements doivent protéger les consommateurs

15 septembre 2021

Alors que le dernier rapport de la CREG, le régulateur fédéral de l’énergie, confirme les hausses de prix sur le marché de l’énergie en l’espace de deux ans, nous appelons les gouvernements à adopter rapidement des mesures afin de protéger les consommateurs et faire face à la situation actuelle. 

Depuis des mois, nous constatons la hausse des prix sur le marché de l’énergie. Ainsi, entre le mois d’août 2020 et le mois d’août 2021, les ménages ont dû absorber une hausse de 181€. Un coût qui se répercute autant sur les ménages ayant opté pour des tarifs variables, que sur ceux dont les contrats fixes arrivent à échéance. 

Conseils aux consommateurs 

Si nous avons l’habitude de considérer qu’il est préférable de choisir un contrat variable lorsque les prix de l’énergie sont élevés, afin de pouvoir rapidement profiter d’une baisse des prix, dans le contexte actuel, rien ne garantit qu’ils ne vont pas continuer à augmenter. 

Dès lors, se tourner vers un contrat fixe permet de ne pas prendre de risque, mais nécessite un suivi rapproché des tarifs pour faciliter la résiliation et le changement de contrat en cas de baisse soudaine des prix. Si vous souhaitez maintenir un contrat variable malgré tout, pensez à vérifier la compétitivité de votre contrat sur le marché et anticipez de possibles hausses des factures de décomptes. 

La facture belge d’électricité, parmi la plus chère d’Europe

La situation aggrave encore un peu plus la situation de précarité énergétique dans laquelle se trouve déjà 1 ménage sur 5 en Belgique. C’est pourquoi nous tirons la sonnette d’alarme et appelons les gouvernements à adopter rapidement des mesures pour endiguer la situation actuelle. “Plus globalement, nous réitérons notre demande de ne pas traiter la facture comme une feuille d’impôt”, réagit Julie Frère, porte-parole. “Cela place également la facture belge d’électricité parmi les plus chères d’Europe depuis des années”. 

Nous soulignons également l’importance de s’attaquer de façon structurelle au problème des prix afin que ceux-ci demeurent supportables pour les ménages : “Nous demandons qu’après un débat démocratique, le financement du renouvelable et l’investissement dans les infrastructures soient finances par l’impôt en fonction du revenus des contribuables, ou par un Fond Climat, et non plus par le biais de la facture d’énergie de manière forfaitaire ou en fonction de la consommation”, conclut Julie Frère. 

VERS NOTRE PLATEFORME ENERGY GUIDE