Dossier

Le leasing auto aussi pour les particuliers

10 septembre 2020

Cette formule de location longue durée offre un appréciable confort à l'utilisation. Plus besoin de s'occuper de l’immatriculation, des taxes, des assurances, des entretiens, ni même de la revente du véhicule car vous n’en êtes jamais le propriétaire. Mais la formule n'est pas sans risque.

Le leasing auto consiste à prendre en location une voiture pendant une durée déterminée (généralement comprise entre 36 et 60 mois) moyennant le paiement d'une mensualité fixe de quelques centaines d'euros qui varie en fonction de la durée et du kilométrage annuel.

Jusqu'il y a peu, cette formule était réservée aux voitures de société (avec avantages fiscaux à la clé pour l'employeur et le travailleur). Aujourd'hui, elle est de plus en plus souvent proposée aux particuliers sous le vocable de "leasing privé" ou "Private Lease". La formule connaît un grand succès chez nos voisins néerlandais. En Belgique, le démarrage est plus lent.

Que comprend un leasing privé classique ? La mise à disposition de la voiture, l'assistance 24h/24, les taxes, les assurances, les entretiens…

Test Achats propose une offre Private Car Lease. Elle permet de disposer d’un véhicule à partir de 199€ par mois, hors carburant.

Vous trouverez l’offre complète, les modèles, prix et avantages sur www.testachats.be/actionprivatelease.

 

Les avantages du leasing

  • Gestion du budget plus aisée (montant fixe tout compris par mois).
  • Moins de contraintes administratives telles que l'entretien ou la revente d'un véhicule (sans risque de mauvaises surprises).
  • Véhicule récent offrant toujours un maximum de sécurité et un minimum de pollution.
  • Pas d’engagement long terme avec un carburant/motorisation dans un monde automobile en pleine mutation avec une fiscalité/réglementation limitant l’accès à certaines villes ou territoires.

Les pièges du leasing privé

  • Un kilométrage annuel autorisé est fixé dans le contrat. Si vous le dépassez, vous payez en principe un supplément au kilomètre qui peut être coûteux. Vérifiez si la société de leasing vous propose contractuellement un barème pré-établi pour le cas où vous faites plus de kilomètres que prévu avec un loyer adapté à la hausse mais aussi un loyer adapté à la baisse si vous faites moins de kilomètres que prévu.
  • La voiture doit être en bon état lors de sa restitution à l'issue du contrat. Si elle présente des griffes ou des bosses par exemple, elle sera réparée à vos frais. Là aussi, les frais risquent d’être importants. Vérifiez que la société de leasing utilise les normes Renta. Celles-ci définissent très clairement les responsabilités du locataire et évitent les mauvaises surprises.
  • Attention aux mensualités trop modestes : c'est peut-être dû au fait que le kilométrage annuel est fortement limité, que d'autres personnes ne peuvent pas conduire le véhicule, que certains frais ne sont pas inclus, qu’un premier loyer plus important doit être payé, que les franchises en cas d’accident sont élevées, etc.
  • Une résiliation anticipée du contrat peut être assortie d’indemnités très élevées. Vérifiez celles-ci. Une indemnité de rupture de 3 mois de loyer est acceptable. Néanmoins, si vous pouvez justifiez la résiliation pour des motifs graves comme la perte d’emploi ou le décès, la compagnie doit limiter l’indemnité de rupture au minimum.

Pour qui ? Pour quoi ?

Actuellement, le secteur automobile est en pleine mutation. Le choix d’un type de motorisation (essence, diesel, hybride, électrique…) est un pari sur l’avenir. Les nouvelles réglementations fiscales et écologiques viennent également perturber la donne et créent une incertitude sur la valeur future de votre voiture. Le leasing peut apporter une réponse à cette incertitude.

Comme vous changez plus régulièrement de véhicule, le leasing vous permet de rouler dans un véhicule toujours récent équipé des dernières technologies en matière de sécurité et respectant les normes de pollution les plus récentes.

Si la formule vous séduit, sachez que nos calculs ont régulièrement montré qu'acheter une voiture, même à crédit, est généralement plus intéressant que de la louer, surtout si vous avez l’habitude de la garder longtemps. Cependant, vu les nombreuses incertitudes (fiscalité, zones de basse émission, etc.), il convient d’y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans l’achat d’un véhicule.

En tout cas, ne comparez pas l'offre de leasing avec le prix catalogue. Tenez compte de votre capacité de négociation lors d'un achat, des promotions, de la valeur résiduelle du véhicule à la revente…

En outre, n'espérez pas acheter la voiture à un prix déterminé à l'avance en fin de contrat comme c'est le cas pour les leasings professionnels. En Belgique, cette option d'achat n’est pas intégrée dans le contrat pour particuliers. Soyez bien conscient que vous louez un véhicule qui ne vous appartiendra jamais.

Leasing ou achat ?

Pour comparer le prix du leasing à celui de l’achat d’une voiture, voici les éléments que vous devez prendre en considération.

Pour le leasing, c’est facile, vous multipliez la mensualité par le nombre de mois du contrat. C’est ce que vous coûtera l’utilisation de la voiture. Attention toutefois aux éventuels frais supplémentaires dus :

  • à un dépassement du forfait kilométrique prévu dans votre contrat.
  • à des dommages, même petits, au véhicule que vous devrez faire réparer.

Pour l’achat, c’est plus compliqué. Vous devrez évaluer un certain nombre de coûts, dont certains ne sont pas encore connus. Et, surtout, vous devrez déduire du total des coûts la valeur résiduelle de la voiture. En effet, si vous voulez par exemple changer de voiture après 4 ans, vous pourrez revendre l’ancienne et déduire cela des frais. Voici les coûts à envisager :

  • le prix de la voiture : prix négocié si vous payez cash, mensualité x durée du prêt si vous prenez un crédit;
  • les assurances : RC, omnium et, si ces couvertures sont incluses dans le prix du leasing, également la protection juridique, l’assurance conducteur;
  • le dépannage et l’assistance (y compris une voiture de remplacement);
  • la taxe de mise en circulation;
  • la taxe de circulation annuelle;
  • les frais d’immatriculation;
  • les frais d’entretien annuels;
  • les pneus hiver (si inclus dans le leasing);
  • la valeur résiduelle de la voiture.

Pensez à notre comparateur prêts auto

Si le leasing privé n'est pas pour vous, si vous décidez d'acheter une voiture mais devez pour ce faire contracter un emprunt, notre comparateur prêts auto est à votre disposition.

Vers le comparateur

Cet outil permet de trouver l’emprunt le moins cher pour financer votre véhicule.

Community

Mobilité

Conversations liées