News

Votre auto avec moteur diesel Euro 5 a été refusée au nouveau test d’émissions ?

21 novembre 2022
test d'émissions du contrôle technique

Nombre de voitures équipées d’un moteur Euro 5(a), Euro 5(b) ou Euro 6 sont refusées au contrôle technique à cause du nouveau test de mesure de particules. Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Nous sommes assaillis de questions d’automobilistes dont la voiture diesel à la norme Euro 5, voire plus récente encore, est refusée au contrôle technique après avoir échoué au test d’émissions de particules. De quoi s’agit-il exactement, et que pouvez-vous y faire ? Quelques questions et réponses.

De quoi s’agit-il exactement ?

Depuis l’été dernier, les voitures diesel sont soumises à une nouvelle procédure de test au contrôle technique. Elles subissent un autre type de mesure des émissions de particules, ce qui se traduit par une grande quantité de refus. Cette nouvelle procédure ne concerne cependant que les voitures à la norme 5(a), commercialisées à partir de 2011, ou à la norme ultérieure Euro 6. Les voitures plus anciennes, Euro 0 à Euro 4, restent soumises à l’ancien test d’émissions.

En quoi consiste le nouveau test ?

L’ancien test, le “test d’opacité”, mesurait le nombre de particules de suie émises par le moteur à un régime (nombre de tours/minute) élevé. Mais ce test manquait de précision. Le nouveau comptage de particules mesure les émissions à un régime moteur stationnaire. Cette mesure est censée être plus précise.

Quand est-on refusé ?

Actuellement, on est recalé au contrôle technique si les émissions de la voiture excèdent un million de particules par centimètre cube. C’est un niveau très élevé qui, quand il est dépassé, témoigne d’un sérieux problème au moteur ou à l’échappement. Si vous dépassez ce million de particules, vous recevez une “carte rouge” et vous devez vous représenter au contrôle dans les trois mois. Ce délai est supérieur aux deux semaines habituelles, car il est parfois nécessaire de commander des pièces de rechange. Si vous dépassez les 250 000 particules par centimètre cube, on vous remet une carte orange à titre d’avertissement. Dans ce cas, mieux vaut passer chez votre garagiste.

Quel peut être le problème à votre voiture ?

Tous les moteurs à injection, qu’ils soient diesel ou à essence, libèrent des particules fines. Celles-ci sont captées par un filtre, le catalyseur. Mais celui-ci peut être plein, ce qui entraîne une importante émission de particules. Le filtre se nettoie de lui-même en brûlant les particules quand la température est très élevée mais, si vous ne parcourez que de courtes distances, le catalyseur n’atteint pas la température nécessaire et les particules ne sont donc pas brûlées.

La température dans le katalyseur doit être élevée pour qu'il puisse brûler les particules.

Mais il y a d’autres causes possibles, comme une soupape EGR défectueuse ou bouchée. Cette soupape envoie au moteur les gaz d’échappement pauvres en oxygène pour les réutiliser et donc réduire les émissions, mais elle peut s’encrasser au bout d’un certain temps et cesser dès lors de fonctionner. Les problèmes peuvent aussi provenir de capteurs défectueux ou d’une petite fissure dans la ligne d’échappement.

Comment connaître le niveau exact de vos émissions ?

Normalement, le contrôle technique ne vous donne pas les résultats concrets. Mais rien ne vous empêche de les réclamer. Ces chiffres peuvent en effet aider votre garagiste à déterminer les mesures nécessaires pour résoudre le problème.

Mon garagiste peut-il mesurer mes émissions avant mon passage au contrôle technique ?

Non, souvent il ne le peut pas. La plupart des garages ne disposent pas encore des appareils permettant de faire la mesure de la même manière que les centres de contrôle technique.

Comment remédier au problème ?

Si le haut niveau d’missions est dû à un catalyseur encrassé, vous devriez rouler pendant au moins une heure à haute vitesse, c-à-d au moins 70 km/h, peu avant de vous rendre au contrôle technique – cela peut aussi être quelques jours avant. Cela augmente des chances d’entamer un cycle de régénération pour brûler les particules.

Votre garagiste peut aussi tenter de résoudre le problème en nettoyant le moteur, pour décrasser les injecteurs et d’autres éléments. Mais, dans certains cas, le filtre doit être remplacé, ce qui est coûteux. En outre, il est inutile de repasser ensuite immédiatement le contrôle technique, car ce filtre a besoin d’une certaine période de rodage. Et vous n’avez aucune certitude que le problème soit effectivement résolu, car il peut aussi se situer dans le moteur.

Le salut peut venir de la Wallonie

Vous avez une voiture diesel Euro 5a et vous craignez d’être refusé au contrôle technique à cause de la nouvelle procédure de mesure ? Dans ce cas, vous pouvez aller présenter le contrôle en Wallonie, où une voiture diesel à la norme Euro 5 passera toujours le contrôle technique (sauf s’il y a d’autres problèmes). Si, entretemps, votre voiture a déjà été refusée par un centre de contrôle flamand, vous devrez la représenter au même centre. Mais vous pouvez aussi passer un nouveau contrôle complet en Wallonie. Le certificat qui vous y sera remis vaut pour toute la Belgique.