L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Quels suppléments prendre pendant ma grossesse?

26 juillet 2021

Pour une grossesse et un bébé en bonne santé, c’est avant de tomber enceinte qu’il faut se tourner vers un supplément. Le seul indispensable à commencer dès l’arrêt du moyen de contraception est l’acide folique. Notre dossier vous explique tout.

Quels sont les suppléments indispensables pendant ma grossesse?

Les besoins en vitamines et nutriments, ce qu’on appelle les apports journaliers recommandés (AJR), en ce qui concerne, par exemple, le zinc, l’iode, la vitamine D, la vitamine C et les vitamines B augmentent lorsqu’on est enceinte. De nombreuses futures mamans pensent donc qu’il est indispensable de prendre une vitamine de grossesse, appelée aussi vitamine prénatale. Ce supplément vitaminique est destiné à être pris avant et pendant la grossesse ainsi que pendant l'allaitement, et est censé répondre à ce besoin accru en vitamines et minéraux chez la femme enceinte et allaitante.

Toutefois, si vous adoptez une alimentation variée et équilibrée riche en fruits et légumes, incluant de temps en temps de la viande (bien cuite) et du poisson (non fumé ni cru) ainsi que des produits céréaliers complets, des produits laitiers (pasteurisés), des noix, des graines et de l’huile végétale, alors une vitamine de grossesse n’est pas nécessaire. D’autant plus que ces suppléments sont généralement coûteux.

Supplément en folates: seul nécessaire

Toutefois, l’alimentation ne peut pas couvrir les besoins de la femme enceinte en acide folique (aussi appelé vitamine B9 ou B11) qui doublent. Le folate naturel (que l’on peut trouver dans les légumineuses, les produits complets, et les fruits et légumes) est sensible à la chaleur (se consume pendant la cuisson) et est moins bien absorbé lorsqu’il provient de l'alimentation. C’est donc le seul supplément réellement indispensable à prendre.  

L’acide folique est important pour la formation des nouveaux tissus, des cellules sanguines, du cerveau et du système nerveux chez le fœtus. Il prévient le risque d’anomalies congénitales graves telles que la malformation du tube neural de l’enfant (appelé "spina bifida"), précurseur de la moelle épinière et du cerveau.

Il est recommandé de prendre 0,4 mg (400 microgrammes) d’acide folique tous les jours au moins 4 semaines avant la fécondation (ou dès l’arrêt de la contraception) et jusqu’au 3e mois de grossesse inclus.

Certaines femmes sont plus à risque d’anomalies du tube neural (à cause d’une hérédité familiale, de la prise de médicaments pour l’épilepsie, du diabète ou de l’obésité). Elles ont donc besoin de 4 mg d’acide folique par jour pendant cette période.

Bien que la supplémentation en acide folique aurait également un effet positif après le troisième mois de grossesse, il n’y a pas suffisamment de preuves pour étendre cette recommandation au deuxième et au troisième trimestre de la grossesse.

 
Quel acide folique choisir?

Plusieurs critères sont à prendre en compte lorsqu’on choisit son supplément d’acide folique:

  • Le dosage: 
    La posologie recommandée pour les femmes enceintes en bonne santé est de 0,4 mg (400 microgrammes) par jour (généralement équivalent à 1 comprimé ou capsule). Attention au-delà, un excès d’acide folique (>5mg/jour) peut masquer un manque de vitamine B12. Pour les femmes appartenant aux groupes à risque, c’est 4mg/jour.

  • Le type d’acide folique: 
    - Si vous êtes en bonne santé, privilégiez l’acide ptéroyl-monoglutamique (PMG). C'est la forme synthétique du folate qui va être convertie en forme active dans le corps pour exercer ses fonctions biologiques. 
    - L'acide folique vendu sous forme "active" (tel que le 5-méthyltétrahydrofolate ou 5-MTHF, sous la forme de metafolin ou quatrefolic) est à éviter, car réservé à des cas bien spécifiques. Les formes actives permettent d’éviter, par exemple, une interaction avec certains médicaments (méthotrexate, phénytoïne, triamtérène et triméthoprime). Elles sont, en général plus coûteuses.
    - Les formes à "libération retardée" qui offrent une soi-disant "action prolongée" ont également peu d’intérêt et sont plus onéreuses. 

  • - Si vous obtenez une ordonnance du médecin pour une préparation magistrale d’acide folique, celle-ci peut vous être remboursée.
    - Attention aux produits contenant de la gélatine d’origine animale pour les végétariens et végétaliens. Optez dans ce cas pour des comprimés.
  • La présence d’un numéro de notification: 
    Assurez-vous que le supplément que vous choisissez ait obtenu un numéro de notification. Cela vous assure que le produit a bien été contrôlé par les autorités belges et est donc sûr. Ce numéro figure presque toujours sur l’emballage. Il se présente, par exemple, sous la forme suivante: NUT/162. S’il n’est pas visible sur l’emballage, vous pouvez vérifier que le complément alimentaire ait bien obtenu un numéro "NUT" sur ce site. De plus, sur base de notre analyse, nous avons constaté que les produits comportant ce numéro sont moins chers que ceux n’en comportant pas.

  • La taille de l’emballage: 
    Optez pour une boîte d’au moins 120 comprimés ou capsules qui couvrira la période minimum pendant laquelle la prise d’acide folique est indispensable. En optant pour des emballages plus petits, vous risqueriez d’oublier d’en racheter et de poursuivre le traitement.
  • Le prix: 
    Les trois meilleurs produits coûtent entre 0,04 et 0,06€ par comprimé. Il s'agit des produits Solgar Folacin (250 comprimés), Acide folique H&B (250 comprimés) et Acide folique Eureka Care (270 comprimés). Ne vous faites donc pas avoir par des produits trop coûteux. Attention, les produits vendus en ligne ne sont pas nécessairement moins chers.
  • Les préparations combinées: 
    L’acide folique est parfois combiné à de la vitamine B12, seulement nécessaire chez les végétaliens et les femmes souffrant de malabsorption. Ces produits portent parfois la simple dénomination d’"Acide folique" (ou "Acide folique 800" ou "Acide folique plus") et ne sont donc pas transparents quant à la présence de vitamine B12. Il faut regarder la liste d'ingrédients pour voir qu'il y en a. En revanche, l’acide folique combiné à de la vitamine D peut être intéressant pour celles qui en ont besoin.
  •