L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Les rayons du soleil suffisent à nous apporter notre dose de vitamine D

20 mars 2020
vitamine D soleil lumière naturelle supplément

Votre organisme a besoin de la lumière du soleil, y compris en quarantaine. La lumière solaire naturelle est bonne pour votre humeur, tout comme pour votre équilibre en vitamine D et en calcium. Le commun des mortels n’a pas besoin de prendre des suppléments.

Si nous restons tous confinés à la maison pour endiguer l’épidémie de coronavirus, cela ne signifie toutefois pas que nous ne pouvons pas mettre le nez dehors. Même s’il est vital d’éviter au maximum tout contact avec les autres, nous ne devons pas rester enfermés entre quatre murs. Pour nos réserves en vitamines D, il est en effet très important de capter suffisamment de lumière solaire. 

Les mesures renforcées ne nous empêchent heureusement pas d’encore pratiquer le jogging, la marche ou le vélo, pour autant que nous respections les distances de sécurité. Un déjeuner sur la terrasse, une promenade avec le chien ou les travaux au jardin sont autant de manières idéales de faire le plein de vitamine D. 

15 à 30 minutes par jour suffisent

La vitamine D ou cholécalciférol aide le calcium présent dans les aliments à arriver dans la circulation sanguine pour, au final, former les os.

A l’instar de la plupart des vitamines, la vitamine D est présente dans notre alimentation (poissons gras, œufs, margarine). La principale source est toutefois notre peau. C'est là que le cholestérol présent est transformé, sous l’influence de la lumière solaire, en vitamine D, nécessaire pour des os et des dents solides, et pour aider à maintenir notre résistance et notre fonction musculaire à niveau. 

Pour être précis, nous devons exposer nos mains et notre visage 15 à 30 minutes par jour aux rayons du soleil. Si nous exposons de plus vastes parties du corps à la lumière solaire directe, un temps d’exposition plus court suffit. Des bains de soleil à la mi-journée vous apportent déjà votre dose quotidienne après quelques minutes seulement.

En l’absence de lumière solaire, nous pouvons également puiser la vitamine D dans notre alimentation. Elle est présente dans les denrées grasses d’origine animale comme le poisson gras, les fromages, le foie, les œufs, l’huile de foie de morue et, dans une moindre mesure, le lait. L’ajout de vitamine D, tout comme la vitamine A, au beurre à cuire et à rôtir, à la margarine et à la minarine est une obligation légale en Belgique.

Pas de supplément nécessaire

Les personnes ayant une alimentation normale et sortant régulièrement n’ont aucun souci à se faire. Seule une minorité de Belges risque une carence en vitamine D: souvent, les femmes enceintes et allaitantes, les nourrissons et les enfants en bas âge, les personnes à la pigmentation prononcée, ainsi que les personnes âgées. 

Une carence en vitamine D peut occasionner du rachitisme ou une ostéomalacie (calcification insuffisante des os, voire une décalcification) chez les enfants. Les seniors peuvent développer de l’ostéoporose. Les suppléments en calcium et en vitamine D sont uniquement judicieux pour ces groupes de population.

Un excès de vitamine D peut s’accumuler dans le foie et les réserves lipidiques avec, à la clé, des phénomènes d’intoxication comme des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des céphalées et de la fatigue. Ces symptômes sont la conséquence, entre autres, de dépôts de calcaire dans les reins, le cœur et les vaisseaux sanguins. N’ingérez donc pas de votre propre chef des suppléments en vitamine D par peur de ne pas être suffisamment exposé à la lumière solaire. Discutez-en toujours avec votre médecin.

 
Community

Santé

banner

Conversations liées