Dossier

Malaria

23 octobre 2017
Malaria

23 octobre 2017

Bien que le risque pour les touristes soit faible, voire négligeable dans certaines régions, la malaria n’en demeure pas moins la cause de mortalité la plus fréquente des suites d’une maladie infectieuse chez les voyageurs tropicaux. Qui se rend dans des régions à risque doit prendre les mesures nécessaires pour prévenir la contamination.

La malaria est une maladie infectieuse, causée par un parasite de type Plasmodium, propagée par la piqûre d’un moustique anophèle (seules les femelles piquent). Après contamination, le parasite se multiplie dans le foie, pour ensuite infecter les globules rouges. La malaria est la première cause de mortalité infectieuse chez les voyageurs tropicaux. Tous ces cas de mortalité pourraient pourtant être évités moyennant une bonne préparation au voyage.

Le moustique anophèle pique uniquement entre la tombée du jour et l’aube. Il est plutôt petit et n'émet pratiquement aucun bourdonnement. Cinq espèces de plasmodium peuvent infecter l’homme: le P. falciparum, le P. vivax, le P. ovale, le P. knowlesi et le P. malariae. Le Plasmodium falciparum est non seulement le plus dangereux mais aussi le plus répandu. Le P. vivax est principalement présent hors Afrique et responsable de 9 % des cas d'une malaria dont l'évolution est normalement moins grave.

Imprimer Envoyer par e-mail