L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA

dossier


Affection

Dans notre pays, on estime que la sclérose en plaques ou SeP touche environ 10 000 personnes. Chaque année, 450 Belges apprennent qu'ils en sont atteints.

Maladie auto-immune

La SeP est une maladie auto-immune : le corps attaque son propre système nerveux, ce qui a pour effet de perturber sa communication interne. Par exemple, si vous tapez à la machine à écrire, votre cerveau commande vos doigts en leur envoyant des impulsions par les ramifications et les cellules nerveuses.

Les nerfs sont entourés d'une couche de protéines, la myéline. Cette couche accélère la transmission des impulsions nerveuses aux autres parties de notre corps. Si la myéline est endommagée, comme en cas de sclérose en plaques, la conduction de l'influx nerveux est perturbée et les impulsions, retardées, voire bloquées.

Il n'y a malheureusement aucun remède contre la SeP. Différents traitements permettent néanmoins de mener une vie relativement normale.

Aucune cause spécifique

La cause exacte de la SeP est inconnue, mais des spécialistes soupçonnent qu'une prédisposition génétique, combinée à des facteurs environnementaux et à une exposition à certaines infections, pourrait jouer un rôle.

Ainsi, 15 % des patients atteints de SeP ont un proche souffrant également de la maladie. Lorsqu'un vrai jumeau est touché, l'autre court 30 % de risque de la contracter. La SeP survient plus souvent dans un climat tempéré que dans un climat tropical. Enfin, une infection antérieure due à un virus encore inconnu pourrait entraîner la réaction du système immunitaire. Le tabagisme accroît également le risque.

Personne n'est à l'abri, mais le diagnostic de la forme la plus courante est généralement posé entre 20 et 40 ans, plus souvent chez les femmes que chez les hommes.