Dossier

Zona

30 juin 2022
zona

Le responsable du zona est le virus qui provoque la varicelle. L’infection entraîne d’abord une varicelle, après quoi le virus peut réapparaître des années plus tard sous forme d’un zona. Si vous avez le zona, évitez de côtoyer des personnes qui n’ont jamais eu la varicelle.

Affection

Soyez rassuré : vous ne risquez pas de mourir si une éruption fait un cercle complet autour de votre corps. C'est une pure légende. Pour autant, le zona n’est pas toujours inoffensif. Bien que la maladie soit sans danger dans la plupart des cas et disparaisse spontanément au bout de quelques semaines, une minorité de patients présentent de graves complications pendant plus longtemps.

Le virus souvent inactif pendant des années

Le zona est une maladie due à une réactivation du virus varicelle-zona, appartenant à la famille des herpès virus. Lors d’une première attaque le virus provoque la varicelle. Neuf Belges sur dix ont déjà contracté la varicelle dans leur enfance.

Après guérison de cette maladie infantile, le virus reste présent à l’état latent dans les ganglions nerveux disséminés dans l’ensemble du corps. Il peut y séjourner une vie durant sans causer le moindre problème. Une résurgence survient chez 25 à 30 % des gens qui ont déjà eu la varicelle plus tôt dans leur vie.

On ne sait pas encore très bien pourquoi le virus, après une première infection de varicelle, reste inactif et inaperçu pendant de longues années dans nos ganglions nerveux avant de resurgir chez certaines personnes. En revanche, on sait que cela se produit quand notre immunité est affaiblie à cause de l’âge, d’un stress, d’une maladie ou de traitements médicaux qui affectent l’immunité comme une chimiothérapie.

Contagieux, mais pas pour tout le monde

Si vous n’avez jamais attrapé la varicelle, vous pouvez être contaminé par une personne atteinte d’un zona et contracter ainsi la varicelle pour la première fois. Généralement inoffensif chez les jeunes enfants, les adultes risquent davantage une hospitalisation. Dans de rares cas, cela peut même entraîner le décès.

Les personnes ayant déjà contracté la varicelle n'ont rien à craindre, mais tous les autres doivent éviter de côtoyer des personnes atteintes de varicelle ou d’un zona. Les femmes enceintes, les nouveau-nés, et les personnes présentant une déficience immunitaire sont particulièrement vulnérables.

Le liquide dans les cloques est contagieux. Evitez de côtoyer des personnes qui n’ont jamais eu la varicelle et lavez-vous systématiquement les mains après avoir touché ou soigné les cloques. Dès que les cloques ont séché, elles cessent d’être contagieuses.

La zone la plus souvent touchée est la région abdominale, mais parfois le virus vise aussi la région du cou ou le visage. Le mal se cantonne presque toujours à un seul côté du corps. L’inflammation nerveuse provoque des douleurs dans la zone cutanée touchée.

Consultez un médecin si l’éruption intervient à proximité des yeux, du nez ou des oreilles. Les symptômes classiques permettent de facilement poser le diagnostic.

Les soins de la peau et la gestion de la douleur sont les principaux objectifs, mais des médicaments peuvent être nécessaires pour les personnes à risque ou les cas graves. N'utilisez surtout pas d'ibuprofène pour la douleur, car il peut entraîner des complications cutanées. Le paracétamol convient.

Dans la plupart des cas le zona se limite à un désagrément qui disparaît de lui-même au bout de trois à quatre semaines. Chez les personnes dont l’immunité est bonne, les cloques s’ouvrent, sèchent et guérissent rapidement. Les moins chanceux, surtout les personnes âgées et celles présentant une déficience immunitaire, peuvent présenter des complications longtemps après la disparition de l’éruption comme la névralgie post-herpétique.

Gardez à niveau vos défenses naturelles aussi élevées que possible avec une alimentation équilibrée, beaucoup d’activité physique et le moins de stress possible. Les personnes vulnérables dont le système immunitaire est affaibli peuvent également être vaccinées, mais ces vaccins ne sont pas remboursés en Belgique.