L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA

2015


Effets indésirables

Les effets indésirables liés à ces médicaments ne sont pas nouveaux. Dès leur introduction sur le marché, certaines critiques suggéraient que la valeur ajoutée en termes d'efficacité et de sécurité comparée à d'autres antidiabétiques oraux n’était pas démontrée, alors que leur utilisation pouvait être associée à des effets indésirables graves tels que l'insuffisance cardiaque.
D'où un appel aux médecins pour ne pas prescrire trop rapidement ces nouveaux (et plus coûteux) médicaments.

Signalement et mise en garde

Récemment, un effet secondaire moins connu a émergé: des douleurs articulaires plutôt sévères et invalidantes. En août 2015, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a fait une mise en garde concernant ces médicaments suite à la mention de ces symptômes chez les patients traités avec des gliptines. L'Agence européenne des médicaments (EMA) reçoit également des messages concernant de graves douleurs articulaires lors de leur utilisation.

Rester vigilants

Médecins et patients doivent donc être vigilants et se rappeler que de graves douleurs articulaires persistantes peuvent être causées par l’utilisation de gliptines. Heureusement, l’arrêt du médicament entraine la disparition assez rapide des symptômes.

Sur le marché belge, on retrouve les médicaments suivants: l’alogliptine (vendue sous le nom de marque Vipidia), la linagliptine (Trajenta), la saxagliptine (Onglyza), la sitagliptine (Januvia) et la vildagliptine (Galvus).