L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Les médicaments anti-Alzheimer ne seront plus remboursés: une bonne chose

18 octobre 2019

18 octobre 2019
Plusieurs médicaments prétendent être efficaces contre la maladie d'Alzheimer. Mais c'est injustifié. Cela fait des années que nous soulignons que ces médicaments ont peu d’effet et donnent de faux espoirs aux patients… Une proposition pour arrêter le remboursement de ces médicaments est actuellement sur la table.

Alzheimer entraîne malheureusement une certitude: la maladie est incurable. Il n’existe (encore) aucun médicament à même de guérir ni même d’inhiber la maladie. Néanmoins, de nombreux médicaments sur le marché prétendent offrir un soulagement et sont également remboursés.

Faites preuve de réalisme

Alzheimer est une affection cérébrale dégénérative, responsable de 60 à 70 % des diagnostics de démence. Les premiers signes de cette maladie sont généralement subtils et innocents, mais s’aggravent au fil du temps. Ce qui ressemble dans un premier temps à une simple distraction, comme la perte d’objets ou les répétitions, débouche après quelques années sur de la désorientation, des troubles de l’élocution ainsi que des problèmes de comportement et de coordination.

Il est toutefois très important que les médecins donnent une idée réaliste de la maladie. Nos propres recherches montrent que bon nombre de patients sont en effet frustrés concernant les effets limités des médicaments sur l’évolution de la maladie. Sept personnes sur dix avaient espéré que le traitement puisse ralentir l’aggravation de la maladie chez leur proche, un quart pensait qu’il pouvait même stabiliser la situation, mais les deux groupes ont été déçus des résultats. 

En outre, le traitement avec ces médicaments doit être régulièrement interrompu à cause d'effets indésirables graves ou d'interactions dangereuses avec d'autres médicaments. Pendant des années, nous avons classé ces médicaments dans la catégorie "utilité contestable" de notre banque de données sur les médicaments.

Vers notre banque de données des médicaments

Plus remboursés

Malgré cela, ces médicaments étaient jusqu'à présent remboursés. Fait pour lequel nous émettons des réserves depuis longtemps. Pourquoi la sécurité sociale doit-elle payer pour des médicaments qui ne servent à rien ?

Mais il y a du changement dans l'air. En tout cas, c'est maintenant dans les mains du Comité des assurances, un comité au sein de l'Institut national d'assurance maladie invalidité (Inami) composé de représentants des médecins et des caisses d’assurance maladie. Ceux-ci ont mis sur la table une proposition visant à arrêter le remboursement de ces médicaments à compter du premier juillet 2020. Cela concerne les médicaments donepezil, rivastigmine, galantamine et memantine. Cette mesure ne s'appliquerait qu'aux nouveaux patients. Les patients prenant actuellement des médicaments et recevant un remboursement pourraient continuer à en bénéficier.