L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

L’Europe va oeuvrer en faveur de médicaments abordables!

03 mars 2017
médicaments et drapeau européen

03 mars 2017
Le Parlement européen a approuvé hier une résolution devant améliorer l’accès aux médicaments. A notre plus grande satisfaction, la résolution reprend les principales revendications de la pétition lancée l’an dernier aux côtés d’autres organisations. Espérons que les mesures concrètes suivront!

Lors d’un vote important, le Parlement européen a adopté hier une résolution visant à améliorer l’accès aux médicaments. A notre grande satisfaction! 

La résolution adoptée reprend en effet dans les grandes lignes les exigences de la pétition lancée l’an dernier sur les pages www.medicamentstropchers.be et www.leprixdelavie.be en collaboration avec Médecins du Monde, l’ensemble des mutualités (regroupées au sein du Collège Intermutualiste national) et la fédération francophone des organisations de patients (Ligue des Usagers des Services de Santé, LUSS).

Hier, nous avons encore exhorté l’ensemble des eurodéputés belges à voter « pour » dans un courrier commun avec les mêmes organisations.

Les principaux points sur lesquels nous avons été entendus

Nous sommes particulièrement heureux d’avoir été entendus sur les points suivants:

  • La problématique des prix croissants des médicaments, et le fait que ces prix mettent en danger l’accessibilité des soins pour les citoyens de tous les États membres ainsi que la pérennité de nos systèmes de sécurité sociale sont explicitement reconnus.
  • Une plus grande transparence s’impose quant aux coûts de recherche et développement des médicaments, ainsi que sur la part de fonds publics investis en la matière. Il devrait y avoir un « retour sur investissement public équitable », afin d’éviter que le consommateur ne paie deux fois ses médicaments : par le biais d’imposition et via ses cotisations de sécurité sociale.
  • Il est souligné qu’il est important de développer de nouveaux médicaments en fonction des besoins de santé. Par exemple, seule une nouvelle catégorie d’antibiotique a été découverte ces 40 dernières années alors que 25.000 personnes meurent chaque année dans l’UE de bactéries résistantes aux antibiotiques...
  • Il existe un manque de transparence relative aux prix que les Etats membres paient pour leurs médicaments ainsi qu’un rapport de force déséquilibré entre les firmes pharmaceutiques et les autorités qui négocient les prix. C’est pourquoi un coopération accrue s’impose entre les États membres.
  • Certains nouveaux médicaments démontrent une valeur thérapeutique ajoutée insuffisante pour être réellement qualifiés d’innovants.
  • Une analyse du fonctionnement du système des brevets en matière de médicaments devrait être effectuée. 

Votre voix aussi a compté!

Nos revendications ont clairement été entendues, avec le concours de plus de 40000 personnes qui ont entre-temps signé notre pétition.

Plus encore: il est aujourd'hui explicitement reconnu que l’opinion des citoyens européens telle qu’exprimée dans des pétitions revêt une importance fondamentale et que le législateur doit lui donner une priorité.

L’amorce d’une véritable percée?

Le vote d'hier n’est évidemment qu’un début, car il reste encore beaucoup de pain sur la planche pour mettre en place des mesures qui vont concrétiser la présente résolution. Nous continuons naturellement à suivre les développements ultérieurs en cette matière!


Imprimer Envoyer par e-mail