L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
News

Un symposium pour des médicaments nécessaires à prix raisonnables

08 novembre 2018
agence européenne

08 novembre 2018
Les médicaments sont de plus en plus chers et le développement de certains d’entre eux se fait attendre. Avec Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker, nous organisons un symposium, ce 8 novembre, au Parlement fédéral pour sensibiliser les partis politiques à la problématique.

Les prix demandés par les grandes sociétés pharmaceutiques pour les nouveaux médicaments ne cessent de grimper. Au point de constituer une menace pour notre système d’assurance maladie. 

Dans le même temps, l’arrivée de médicaments répondant à des besoins urgents se fait attendre alors qu’il y a profusion de médicaments semblables contre d’autres affections.

Les pouvoirs publics doivent réagir et affermir leur position dans les négociations avec les firmes pharmaceutiques. Des modèles alternatifs doivent également être mis en place pour le développement de médicaments indispensables à un prix raisonnable.

Des médicaments abordables aux programmes des partis

Avec Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker, nous souhaitons lors du symposium de ce 8 novembre 2018, sensibiliser les partis politiques à la problématique.
En espérant voir nos recommandations traduites en actes lors la prochaine législature.

L’ensemble ou une grande majorité d’entre eux soutiennent déjà plusieurs de nos propositions.  Et nous nous battrons pour qu’elles restent à leur agenda.
Nous vous présentons ci-après quelques-unes d’entre elles.

Développer différemment les médicaments

Le système actuel d’incitants à la recherche et au développement concoure au prix élevé des médicaments. Les brevets créent autant de monopoles. Trop de recherches sont menées dans certains domaines quand trop peu de médicaments sont développés pour des maladies moins intéressantes commercialement.

Pour ces raisons, des méthodes alternatives de développement de médicaments sont donc souhaitables. Elles impliquent un soutien direct à la recherche et aux organisations qui développent, en toute transparence, des médicaments davantage axée sur les besoins.

Les pouvoirs publics pourraient également offrir des récompenses aux producteurs de nouveaux médicaments nécessaires, y compris à l'une ou l'autre étape importante de leur développement.

Conditionner la recherche financée par des fonds publics

A l’heure actuelle, les autorités injectent déjà beaucoup d’argent dans la recherche universitaire qui est à la base des nouveaux médicaments. La société paie 2 fois: d’abord pour la recherche et ensuite pour le remboursement des médicaments par l’assurance maladie. 

Les autorités doivent dès lors imposer des conditions garantissant que les nouveaux médicaments auxquels elles ont financièrement contribué soient disponibles pour tous à un prix acceptable. Les fonds doivent, en outre, être alloués en fonction des besoins médicaux et sociaux les plus importants.

Des autorités plus fortes dans la négociation des prix

Les Etats membres de l’UE doivent unir leurs forces. Décider à l’échelon national du prix et du remboursement des médicaments ne suffit plus. Il doit être mis fin au système des conventions et des réductions secrètes par pays avec les firmes pharmaceutiques.

En négociant ensemble sur un marché plus vaste, les autorités peuvent peser davantage dans la balance et ainsi garantir l’accès aux médicaments indispensables à un prix raisonnable.

Pour en savoir plus 

Dans notre dossier « des médicaments à prix abordables », vous trouverez toute l’info sur la problématique et l’ensemble de nos propositions détaillées. 

Vers notre dossier


Imprimer Envoyer par e-mail