L'alimentation et la santé sous la loupe de logo TA
Dossier

Pour des médicaments à prix abordables

05 février 2020
Guerissez l'industrie pharmaceutique

Les prix demandés par les entreprises pharmaceutiques pour leurs médicaments ne sont pas soutenables pour notre système de soins de santé. Le remboursement de traitements efficaces pourrait s'en trouver compromis. Les pouvoirs publics doivent réagir pour briser cette spirale d’augmentation des prix.

Nos recommandations

Avec Kom op tegen Kanker et Médecins du Monde, nous avions établi des recommandations politiques autour de dix thématiques. Nous avons sélectionné ensemble 10 priorités sur lesquelles il conviendrait selon nous de plancher lors de la prochaine législature. En mars 2019, nous avons sondé votre avis au sujet de ces recommandations. Vous pouvez en découvrir les résultats à côté de chaque proposition.

Proposition 1: financement public de la recherche 

Les pouvoirs publics doivent débloquer davantage de fonds pour financer les recherches auxquelles l’industrie pharmaceutique ne se livre pas. Il s’agit par exemple d’essais cliniques pour développer des médicaments pour des maladies pour lesquelles les entreprises ne s’attendent pas ou presque pas à réaliser des bénéfices.

Votre opinion

Proposition 2: soutien des nouvelles initiatives

Il existe différentes idées et initiatives à petite échelle pour l’élaboration de nouveaux modèles de développement de médicaments. L’Europe doit mettre en pratique les initiatives prometteuses. Ces initiatives peuvent en effet fournir des médicaments abordables et qui répondent mieux à nos besoins.

Votre opinion


 
Proposition 3: répartition du budget selon les besoins médicaux 

Les pouvoirs publics investissent beaucoup d’argent dans la recherche universitaire à la base des nouveaux médicaments. Dans la répartition des fonds affectés aux différents domaines de recherche, les principaux problèmes de santé doivent primer. À cet effet, une liste de priorités doit dès lors être établie pour laquelle les citoyens et les patients doivent avoir leur mot à dire. 

Votre opinion

Proposition 4: conditions au financement de la recherche 

Les pouvoirs publics doivent imposer davantage de conditions lors de l’octroi de fonds pour la recherche biomédicale à l’industrie et aux établissements de recherche comme les universités. Ils doivent veiller à ce que les médicaments développés à partir de recherches subventionnées par nos impôts soient disponibles pour les patients du monde entier à un prix abordable.

Votre opinion

Proposition 5: les pouvoirs publics doivent opérer des choix judicieux

Les moyens des pouvoirs publics sont limités. Dès lors, des choix judicieux doivent être opérés. Cela signifie qu’ils doivent parfois prendre la décision de ne pas rembourser un médicament, par exemple lorsque ce nouveau médicament n’est pas clairement plus efficace que ce qui existe déjà et lorsque son prix est très élevé.

Votre opinion


 
Proposition 6: plus de voix au chapitre dans les critères de décision pour le remboursement 

Les pouvoirs publics utilisent certains critères pour décider du remboursement des médicaments, comme leur effet sur le prolongement de la vie, par exemple. Lors de la définition des critères de décision, les pouvoirs publics doivent tenir compte des préférences des citoyens.

Votre opinion

Proposition 7: collaboration internationale accrue

Chaque pays négocie séparément avec les firmes pharmaceutiques quant aux prix et au remboursement des médicaments. Les Etats membres doivent davantage unir leurs forces pour négocier de concert. Ils auront ainsi davantage de poids dans les négociations.

Votre opinion

Proposition 8: les licences obligatoires doivent être appliquées si nécessaire

Les pouvoirs publics doivent appliquer des licences obligatoires lorsque la santé publique est en danger, par exemple lorsqu’un médicament est à ce point onéreux que les pouvoirs publics ne peuvent pas le payer. Cela signifie qu’une entreprise reçoit l’autorisation d’élaborer et de commercialiser un médicament donné, même si celle-ci n’est pas titulaire du brevet. L’entreprise pharmaceutique propriétaire du brevet n’est pas perdante: celle-ci conserve le brevet et reçoit une somme raisonnable pour son médicament.

Votre opinion

Proposition 9: fin des réductions de prix secrètes

La Belgique, en collaboration avec les autres pays européens, doivent mettre un terme à l’habitude de négocier des réductions de prix secrètes dans le cadre du remboursement des médicaments. Ce système maintient des prix élevés et empêche le contrôle démocratique sur l’affectation des impôts.

Votre opinion


 
Proposition 10: transparence au sujet du coût et du développement des médicaments

Les pouvoirs publics doivent obliger les firmes pharmaceutiques à faire toute la clarté sur le coût de la recherche et du développement des médicaments. Ce coût est en effet l’un des principaux éléments permettant de déterminer un prix équitable pour un médicament.

Votre opinion