Pourquoi utilisons-nous des cookies? Nous utilisons des cookies propres et des cookies tiers pour améliorer la qualité de la navigation, personnaliser les contenus, développer des statistiques, diffuser des annonces adaptées à vos préférences et faciliter votre interaction avec vos réseaux sociaux. Pour ce faire, nous traitons des données personnelles telles que, par exemple, vos données de navigation. Si vous continuez à naviguer sur notre site, vous acceptez nos cookies. Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires sur notre politique de cookies ou annuler tous ou partie des cookies, cliquez ici

Droits des consommateurs

Test Achats interpelle Ryanair au sujet des suppléments bébé

15 avr. 2019

Test Achats dénonce la façon dont Ryanair applique un supplément de 25 EUR pour voler avec un enfant de moins de 24 mois. Pour l’organisation de consommateurs, non seulement ce supplément ne se justifie pas, mais il est en outre totalement opaque et donc contraire à la réglementation européenne.  Contact a été pris avec la compagnie irlandaise pour lui demander de modifier ses pratiques.

Un florilège de suppléments …

 

Et encore un supplément, encore un !  Test Achats a en effet pris connaissance des suppléments - récemment augmentés - appliqués par Ryanair pour voyager avec un enfant de moins de 24 mois. La compagnie irlandaise prévoit désormais un forfait de 25 EUR (par vol) pour pouvoir voyager avec un jeune enfant … sur ses genoux ! Parmi les centaines de plaintes et de questions que le contact center de Test Achats reçoit chaque jour, notamment en matière de voyages, un consommateur s'est plaint de la pratique.

… opaques

Outre le fait que Test Achats estime que ce supplément ne se justifie pas, l’organisation dénonce l’absence de transparence à son sujet. En effet, lorsque l’on indique le nombre de passagers et que l’on signale qu’il y aura un enfant de moins de 24 mois, le pop-up qui s’ouvre mentionne seulement, au sujet du prix, que « toute éventuelle subvention liée à la réservation pour ces derniers (les bébés) seront rattachés au premier passager adulte de la réservation ». Or un forfait de 25 EUR, c’est une somme fixe,  prévisible et pas éventuelle. S’il est obligatoire, il doit être mentionné dès le début.

La suite du processus n’est pas plus claire.  A aucun moment, le site n’indique qu’il faudra payer 25 EUR pour voyager avec un jeune enfant. Ce n’est qu’une fois les vols des adultes sélectionnés que le montant total englobe les frais pour bébés. On pourrait facilement passer à côté de ce supplément si on ne pensait pas à cliquer sur la petite flèche à côté du montant total, qui donne le détail du prix.

 

Test Achats interpelle Ryanair

Test Achats estime que cette pratique est contraire à l’article 23 du règlement européen établissant des règles communes pour l'exploitation de services aériens dans la Communauté et a interpellé la compagnie aérienne pour qu’elle modifie ses pratiques.

Malheureusement Ryanair n'est pas la seule compagnie à appliquer des suppléments de manière peu transparente.  L’organisation de consommateurs déplore ces pratiques qui rendent compliquée la comparaison des billets d’avion. Toutes sortes de suppléments peu clairs viennent en effet s’ajouter au fur et à mesure du processus de réservation.  Le montant final est souvent bien plus élevé que le montant initialement pour attirer le consommateur. Test Achats conseille malgré tout aux consommateurs de prendre le temps de comparer pour éviter les mauvaises surprises.