Dossier

Vins belges et luxembourgeois

09 octobre 2017
vin belge luxembourgeois

09 octobre 2017
La Belgique et le Luxembourg sont des pays viticoles d’envergure modeste. En raison du climat plus frais, nos deux pays produisent principalement vins blancs et mousseux. Si nos viticulteurs commercialisent souvent leur vin sur leur domaine et vivent de l’oenotourisme, quelques vins peuvent être commandés en ligne ou chez certains négociants en vin.

Introduction

Vous trouverez les résultats détaillés de notre dégustation et de nos analyses de 10 vins belges et 10 vins luxembourgeois dans notre comparateur

La Belgique, pays producteur de vins

En dix ans, la production viticole dans notre pays a quintuplé et la superficie viticole totale a quadruplé. Au total, plus d’un million de litres de vin a été produit pour la première fois au cours de l’année record 2015. Notre climat frais est idéal pour le vin blanc et le mousseux. Le vin blanc représente 37% de la production totale, pour 12% pour le vin rouge. Le vin rosé représente une petite partie seulement de la production (5%), tandis que le mousseux représente 46% de la production totale.

L’essor des vins belges ces dernières années se doit entre autres aux conditions climatiques favorables, à l’augmentation permanente de la superficie viticole (environ 250 ha), aux nouvelles variétés de raisins plus résistantes, ainsi qu’à la connaissance et aux efforts d’un nombre croissant de viticulteurs belges (plus de 100). 

Hormis les viticulteurs professionnels et semi-professionnels, notre pays compte un très grand nombre de viticulteurs amateurs passionnés. Les viticulteurs belges vendent principalement leur vin sur place et vivent de l’oenotourisme. Néanmoins, certains vins peuvent également être commandés en ligne.

Notre pays a officiellement été reconnu pays producteur de vin par l’Union européenne. En Belgique, nous connaissons la classification viticole VQPRD («Vin de Qualité Produit dans une Région Déterminée»). Cette classification répartit les régions viticoles belges en régions de qualité selon les règles européennes, en régions avec Indication Géographique Protégée (IGP) et Appellation d’Origine Contrôlé (AOC). L’objectif est le même que l’AOC française (Appellation d’Origine Contrôlée)

 La première AOC (appellation d’origine contrôlée) belge pour le vin date de 1997. Depuis, trois autres appellations ont été reconnues :

  • Hageland (en 1997) : autour des villes d’Aarschot, Tirlemont, Louvain.
  • Haspengouw (en 2000) : entre Hasselt, Saint-Trond, Herk-de-Stad, Herstappe et la frontière néerlandaise (Hesbaye limbourgeoise)
  • Côtes de Sambre et Meuse (en 2004) dont voici quelques exemples : Huy, Mellemont (Thorembais-St-Trond), Chockier (Flémalle), Amay, Thuin.
  • Heuvelland (en 2005): dans la région d’Ypres (Mont Kemmel, Monteberg), le long de la frontière française. 

Pour les vins effervescents produits en Belgique, il y a deux AOC. 

  • Vlaamse mousserende kwaliteitswijn (en 2005)
  • Crémant de Wallonie et Vin mousseux de qualité d’appellation contrôlée (2008). 

Il existe aussi une classification des vins de pays : les "Vins de Pays de Jardins de Wallonie" (ex. : Villers-la-Ville, Emines) et les "Vlaamse landwijnen", pour des vins produits dans des zones vignobles hors appellation, en Brabant, en Campine, dans la région de Virton, etc.

Vins luxembourgeois

L’exportation de vins luxembourgeois est modeste, car les Luxembourgeois aiment consommer leur propre vin. Le vignoble luxembourgeois (quelque 1300ha) est l’une des régions viticoles les plus septentrionales et s’étend en un long ruban le long des rives de la Moselle. 

De par sa situation géographique, la composition géologique de son sol et son climat sub-atlantique tempéré, la vallée de la Moselle était presque prédestinée à la viticulture. Les principales villes viticoles sont Remich et Grevenmacher. 

C’est en 1985 que le label de qualité «Moselle Luxembourgeoise - Appellation Contrôlée» a été introduit. La quasi-totalité de ces vignobles portent ce label de qualité. En dépit de leur zone viticole restreinte, les Luxembourgeois disposent d’un système de classification à part entière basé sur des points afin d’informer le consommateur sur la qualité des vins. 

Les seuils de qualité suivant l’“Appellation Contrôlée” sont le “Vin Classé”, le “Premier Cru” et le “Grand Premier Cru”. Des règles similaires ont par la suite été instaurées afin de tenir à l’œil la qualité («Marque Nationale») lors de la production des vins mousseux.