Communiqué

Test Achats met HP en demeure pour le blocage de cartouches d'encre génériques

03 mai 2021

Test Achats et ses organisations soeurs en Espagne, Italie, Portugal et Brésil, envoient une mise en demeure au fabricant d'imprimantes Hewlett-Packard. Elles lui reprochent d’avoir délibérément bloqué l’utilisation d’autres cartouches d’encres que les siennes via des mises à jour logicielles. Les organisations de consommateurs demandent une indemnisation de 150 euros par appareil pour les personnes concernées.

Obsolescence programmée

Depuis fin 2016, HP vend ses imprimantes avec l'argument qu'elles fonctionnent également avec des cartouches d'encre génériques qui, en pratique, sont souvent moins chères que les cartouches de la marque HP. En réalité, HP semble avoir effectué une mise à jour du micrologiciel, à la suite de laquelle les cartouches génériques ne sont plus acceptées par ses imprimantes. Les messages d'erreur qui s'affichaient sur l'écran de l'ordinateur ont incité de nombreux utilisateurs à jeter des cartouches parfaitement utilisables et à racheter des produits de marque HP plus coûteux. Dans certains cas, les consommateurs ont même été contraints d'acheter une nouvelle imprimante.

“Il est totalement inacceptable qu’HP prenne le contrôle des appareils des consommateurs uniquement pour les contraindre à acheter des produits de sa propre marque” déclare Julie Frère, porte-parole de Test Achats. Cette pratique d’HP, qui peut clairement être qualifiée d’obsolescence programmée, est non seulement irresponsable mais aussi illégale. Elle engendre un préjudice financier dans le chef des consommateurs, mais augmente également la quantité de déchets électroniques au moment même où nous essayons de la réduiredétaille-t-elle.

 

Mise en demeure

Ce lundi 3 mai, Test Achats et ses organisations sœurs italienne, portugaise, espagnole et brésilienne au sein du groupe Euroconsomeurs ont mis la société HP en demeure de cesser immédiatement cette pratique et de verser des dommages et intérêts aux consommateurs propriétaires d'imprimantes HP qui, à la suite de la mise à jour du logiciel, ne peuvent plus utiliser de cartouches d'encre génériques dans leurs imprimantes. "Un dossier solide est en cours de préparation contre HP", déclare Laura Marcus, coordinatrice des recours collectifs chez Test Achats. "Nous demandons que chaque propriétaire d’une imprimante HP en Belgique lésé par les pratiques commerciales déloyales de HP reçoive une compensation de 150 euros, au même titre que les consommateurs américains. En l'absence de réponse satisfaisante, nous avons l'intention d’introduire une action collective contre l’entreprise".

Pour rappel:

  • Aux États-Unis, HP a récemment accepté de verser aux consommateurs américains un total de 1,5 million de dollars en dommages et intérêts, ce qui revient à un montant de 100 à 150 dollars par personne. Cela représente un montant compris entre 83 et 125 euros.
  • Le 17 novembre 2020, l'Autorité italienne de la concurrence a jugé HP responsable des pratiques dénoncées par Test Achats, et a prononcé une condamnation de 10 millions d'euros.
  • La motivation juridique de cette décision est fondée sur la directive européenne relative aux pratiques commerciales déloyales (2005/29/CE). Cela signifie des actions judiciaires similaires pourraient être introduites dans d’autres pays de l’UE.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.