Communiqué

Nintendo Switch OLED: pas encore sur le marché et déjà prête pour la poubelle

24 septembre 2021

En 2020, l'organisation de consommateurs Test Achats avait vivement critiqué les consoles “Switch” Nintendo en raison de leurs manettes défectueuses. Aux consommateurs qui s’adressaient à eux, les vendeurs se retranchaient derrière la garantie fabricant d'un an prévue par Nintendo alors que la garantie légale est de deux ans. Test Achats a avait mis le fabricant japonais en demeure d’assumer ses obligations légales, et avait appelé tous les consommateurs concernés à demander une réparation ou un remplacement gratuit. Alors que Nintendo s’apprête à présenter en octobre un nouveau modèle de la Switch avec un écran LED de 7 pouces et un support amélioré pour le mode sur table (table top), il semblerait que les problèmes persistent. Plusieurs réparateurs indépendants pointent à nouveau le problème des manettes défectueuses. Test Achats a dès lors adressé un nouveau courrier de mise en demeure au constructeur japonais. Comme par le passé, les problèmes peuvent être signalés sur https://www.test-achats.be/trop-vite-use , la plateforme de signalement des problèmes d’obsolescence prématurée.

Joy Con Drift

En 2017, Nintendo lançait la "Switch". Avec plus de 300.000 exemplaires vendus en Belgique, on peut parler de réel succès commercial. Et pourtant, de nombreux consommateurs ont signalé des défauts de contrôle au niveau des manettes, les rendant inutilisables. Les dysfonctionnements se caractérisent par des « déplacements fantômes », mouvements inopinés provoqués dans le jeu par le joystick, sans que le joueur ne les ait commandés. En d'autres termes, Zelda, Mario ou Donkey Kong traversent l'écran sans que le joueur ne touche à la manette. Sur Internet, ce phénomène a été qualifié par les joueurs de "Joy Con Drift". A ce jour Test Achats a déjà reçu plus de 1.000 plaintes de joueurs à ce sujet, notamment via https://www.test-achats.be/trop-vite-use.

 

Garantie de 2 ans

Nintendo n’intervenait, via sa garantie commerciale, que lorsque le défaut se manifestait endéans la première année. Ensuite, il fallait payer, et cher! “A l’heure de la lutte contre l’obsolescence programmée, cette attitude ne peut se justifier”, déclarait alors l’organisation de consommateurs qui avait décidé de mettre le fabricant en demeure de respecter ses obligations légales. Suite à la mise en demeure qui lui a été adressée par l’organisation de consommateurs, Nintendo avait étendu sa garantie commerciale de 12 à 24 mois. Sous l’impulsion de Test Achats, une plainte officielle a été  déposée au mois de janvier dernier auprès de la Commission européenne et des autorités nationales de protection des consommateurs pour obsolescence programmée et pratiques trompeuses concernant des informations essentielles pour les consommateurs (sur base de la directive européenne sur les pratiques commerciales déloyales). Des recours collectifs ont également été introduits aux Etats-Unis en 2019 et 2020.

 

Nouveau produit même problème

"On serait en droit de penser que Nintendo a appris de ses erreurs, et qu’elle met désormais sur le marché un produit solide et durable, qui ne finira pas tout de suite à la poubelle”, déclare Jean-Philippe Ducart, porte parole de Test Achats. "Pourtant, les recherches menées par Ifixit, une plateforme internationale de réparation, montrent que Nintendo a principalement investi dans un écran OLED branché, mais n'a fait aucun effort pour lutter contre le problème des manettes défectueuses. Nintendo propose une réparation ou un remplacement, mais cela n’est pas suffisant: aussi bien du point de vue du consommateur que de la protection de l'environnement, on est en droit de s’attendre à un produit qui dure, un produit que l’on n’a tout simplement pas à remplacer. Selon les chercheurs d'Ifixit, les manettes de la nouvelle Switch tomberont en panne au bout de 4 à 7 mois si l’on joue à un jeu pendant 2 heures par jour. C’est inacceptable", conclut le porte-parole.

 

Mise en demeure

Test Achats a dès lors envoyé une nouvelle mise en demeure à Nintendo pour l'inciter à informer clairement et correctement les consommateurs des défauts de la nouvelle console Switch, et de l’impact sur la durée de vie du produit. L’organisation demande également à Nintendo de respecter la garantie de deux ans tout en prévoyant un canal rapide et efficace pour que les consommateurs puissent faire réparer ou remplacer leurs produits. Test Achats demande enfin au fabricant de s’engager à fabriquer des produits plus durables, meilleurs pour l'environnement et pour le portefeuille des consommateurs.

 

Trop Vite Usé ?

Dans le cas d’espèce mais aussi de manière plus large, les problèmes de ce type peuvent être signalés sur https://www.test-achats.be/trop-vite-use. Cette plateforme a été créée par Test Achats il y a quelques années pour lutter contre les phénomènes et pratiques d’obsolescence prématurée. Cette plateforme a été reconnue par la Commission européenne et d’autres pays ont maintenant ou vont suiv(i)re le mouvement.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.