Dossier

Les chauffe-eau thermodynamiques : chers, mais vite rentabilisés

23 novembre 2017
chauffe-eau thermodynamique

23 novembre 2017

Ils consomment jusqu'à trois à quatre fois moins qu’un boiler électrique classique. Une différence de taille qui compense assez vite le fait que ce type de chauffe-eau coûte plus cher tant à l'achat et qu'à l'installation.

S'il existe de nombreuses façons de produire de l'eau chaude, les chauffe-eau thermodynamiques suscitent un intérêt de plus en plus marqué. Malgré un prix d'achat élevé de 2 500 € en moyenne, ces boilers ressortent globalement parmi les plus avantageux de notre étude comparative des systèmes de production d'eau chaude. Plus la consommation d'eau chaude est importante, plus un chauffe-eau thermodynamique est intéressant. 

Ils utilisent la chaleur de l’air

Le secret du chauffe-eau thermodynamique est aussi simple que génial: il pompe la chaleur de l'air et l'utilise pour chauffer l'eau. Le système employé pour ce faire est comparable à celui d'un frigo, mais à l'envers. La technique n'est donc pas vraiment neuve, mais elle s'avère efficace. 

Certains boilers puisent l'air et le rejettent dans la pièce qu'ils occupent, d'autre font cet échange avec de l'air extérieur. L’idéal est d’opter pour une installation qui prend l’air à l’extérieur et renvoie l’air utilisé (refroidi) à l’extérieur également. Vous évitez ainsi certains effets indésirables à l’intérieur de la maison tels que refroidissement, courants d’air, etc. Le rendement de l’appareil baisse certes un peu en fonction de la température extérieure, mais ces chauffe-eau peuvent fonctionner jusqu’à une température de l’air de moins 5°C, voire en dessous, avant que leur résistance électrique ne soit trop sollicitée.Tous sont en effet dotés d'une telle résistance, qui prend le relais si la pompe à chaleur proprement dite n'atteint pas (assez rapidement) la température d'eau souhaitée ou si vous voulez obtenir une température supérieure (65°C) pour pouvoir fournir davantage d’eau chaude. 

La température influe la consommation

Dans le cadre de notre simulation d'une journée de consommation normale d'eau chaude à 55°C, l'efficacité mesurée d'un chauffe-eau thermodynamique -généralement appelée COP (Coefficient of Performance)- s'est avérée trois à quatre fois meilleure que celle d'un boiler électrique classique, pour une consommation moyenne de 100 litres d'eau chaude par jour. 
Mais lorsque la température souhaitée de l'eau est portée à 60 voire 65°C, le rendement diminue. La pompe à chaleur peut porter l’eau jusqu’à 55°C sans problème, mais au-delà de cette température, c’est la résistance électrique qui devra prendre le relais, d'où une perte de rendement. Augmenter à ce point la température de l’eau n’est donc recommandé que dans certains cas si vous avez un besoin rapide d’eau chaude et/ou si vous souhaitez augmenter la quantité totale d’eau chaude qui sera disponible à la température d’utilisation finale habituelle (40°C environ). En cas de visite de la famille, par exemple. Mais en temps normal, l’idéal est de régler le thermostat pour l’eau sur la valeur la plus faible possible (environ 50°C), de manière à favoriser au maximum le fonctionnement seul de la pompe à chaleur.

La bonne taille pour une consommation ajustée

Aujourd’hui, tous les appareils sont désormais de la classe d’énergie A. Mais l’étiquette porte également l’image d’un robinet accompagnée d’une indication de taille comprise entre XXS et XXL. Comme pour les vêtements. Cette mention vous renseigne sur le volume maximum d’eau chaude quotidien que peut fournir la pompe à chaleur. Cette mention est essentielle, car c’est elle qui vous permettra de choisir l’appareil le plus économe pour vous.

Un chauffe-eau avec la mention XL peut ainsi fournir 364 l d’eau par jour voire plus encore. Or, on considère en général les besoins d’une famille de 4 personnes à une moyenne de 170 l d’eau à 40°C par jour. Un appareil répertorié M ou L  sera donc suffisant. Et plus économe puisque le modèle XL consomme entre 10 et 25 % de plus si l’on utilise un volume d’eau chaude inférieur à celui qu’il peut fournir et qu’il ne s’adapte pas à la quantité d’eau chaude réellement utilisée.

Au tarif jour ou au tarif nuit ?

En principe, un chauffe-eau thermodynamique  est conçu pour tourner la journée, quand la température extérieure est élevée. Mais si vous possédez un compteur bihoraire, vous pouvez également le faire fonctionner la nuit. Son moindre rendement à cause de la température extérieure plus basse sera en partie compensé par le tarif plus avantageux.

 

Imprimer Envoyer par e-mail