News

Fin du compteur qui tourne à l’envers à Bruxelles

04 octobre 2021
Compteur bidirectionnel qui mesure séparément électricité prélevée et injectée

Déjà supprimé en Flandre, le compteur qui tourne à l’envers disparaîtra du paysage bruxellois à partir du mois de novembre. L'énergie injectée dans le réseau ne sera cependant pas perdue. Nous intégrons les tarifs de rachat dès qu'ils sont disponibles dans notre plateforme énergie.

En région bruxelloise, toute personne disposant de panneaux solaires bénéficie des certificats verts et du compteur qui tourne à l’envers, du moins pour la partie énergie. En effet, depuis janvier 2020, le principe ne concernait déjà plus les frais de réseau.

Comme annoncé depuis des mois, en novembre, le compteur qui tourne à l’envers sera définitivement abandonné dans la capitale. Inutile pour cela d’attendre l’arrivée de compteurs numériques, comme en Flandre. Le compteur bidirectionnel dont disposent tous les propriétaires de panneaux bruxellois mesure déjà séparément électricité prélevée et injectée sur le réseau.

Les prosumers auront donc bien droit à une compensation.

Compensation pour l’électricité injectée

L'énergie injectée dans le réseau ne sera donc pas perdue. Chaque fournisseur d'énergie est tenu de vous offrir une compensation pour l’injection d'énergie dans le réseau. Selon le gestionnaire de réseau Sibelga, le rachat de l'électricité est automatique pour les installations dont la puissance de l'onduleur ne dépasse pas 5 kW. Sibelga conseille toutefois aux consommateurs de s’informer des conditions et des tarifs exacts auprès de leur fournisseur, et même de comparer sur ce point les différents fournisseurs d'énergie entre eux.  

Offre limitée des fournisseurs

Malheureusement, l'offre des fournisseurs d'énergie, en région bruxelloise, est loin d’être pléthorique. Et bien que vous pouvez, en principe, vous adresser à un autre fournisseur pour racheter l’électricité que vous injectez dans le réseau, en pratique, nous constatons en Flandre que l'achat et la vente de l'électricité se font presque toujours auprès du même fournisseur.

Nous tenons compte et intégrons les tarifs de rachat dès qu'ils sont disponibles dans notre plateforme énergie. Mais nous vous conseillons d’examiner, en priorité, le prix payé pour l’énergie prélevée du réseau. C’est beaucoup plus déterminant pour le montant final de votre facture d’énergie.

Vers notre plateforme énergie

Relevé de compteur supplémentaire et rentabilité préservée

Dans une lettre adressée à tous les consommateurs, Sibelga a annoncé qu'un relevé supplémentaire du compteur électrique sera effectué en octobre pour clôturer la période 2020-2021. Avant que ne débute une nouvelle ère.

Malgré la perte de l'indemnisation partielle (compteur qui tourne à l’envers pour la partie énergie), la rentabilité financière de l'investissement dans les panneaux solaires reste heureusement assez élevée, grâce au système des certificats verts. Nous le démontrons dans notre dossier sur les panneaux solaires où nous anticipions depuis un certain temps déjà la fin de cet avantage.

Augmentation de l’autoconsommation bienvenue partout

En Flandre, les tarifs de rachat s'appliquent à ceux qui disposent déjà d'un compteur numérique. En septembre 2021, la compensation s'élevait en moyenne à environ 6 centimes d'euro par kWh. C'est beaucoup moins que le prix que vous payez vous-même à votre fournisseur (environ 30 centimes d'euro par kWh). Par conséquent, il est dans votre intérêt d'utiliser le plus possible l'électricité que vous produisez vous-même et d'augmenter votre autoconsommation. Il n'en sera pas autrement à Bruxelles.

Choix possible en Wallonie

En Wallonie, le système de " compensation totale " est encore d'application (le compteur tourne toujours à l’envers et compense les parties " énergie " et "frais de réseau "), combiné au tarif prosumer (qui, pour l'instant, est toujours remboursé via une prime).

Mais les prosumers détenteurs d'un compteur numérique peuvent choisir de ne pas payer le tarif prosumer, tout en bénéficiant  d'une compensation partielle. Ce qui peut se révéler intéressant pour ceux qui sont capables d'atteindre un niveau élevé d'autoconsommation. Vous ne courez, en outre, aucun risque : si l'indemnisation partielle s'avère moins avantageuse que l'indemnisation totale alliée au tarif prosumer, vous bénéficiez toujours automatiquement du système le moins cher.