News

Baisse des prix du gaz : quelles conséquences pour votre facture d'énergie ?

20 janvier 2023

Bien que l'hiver soit loin d'être terminé, les premiers signes positifs de la baisse du prix du gaz apparaissent. En effet, le prix du gaz sur les marchés de l'énergie a fortement baissé ces dernières semaines. Quand le ressentirez-vous ? Et cela a-t-il un sens de changer de contrat d'énergie maintenant ? 

Les causes et les conséquences de la baisse des prix du gaz

Quel est le prix actuel du gaz ? 

Les prix du gaz sont actuellement à leur niveau le plus bas depuis la fin de l'année 2021. Ces derniers jours, la principale bourse néerlandaise du gaz a enregistré un niveau de prix inférieur à 60 euros par MWh pour une livraison au cours du mois prochain. À titre de comparaison, l'été dernier, le prix a culminé à plus de 340 euros par MWh. À la mi-décembre, le prix oscillait encore autour de 135 euros par MWh, et depuis, il a diminué de plus de la moitié en l’espace d’un mois. 

Évolution des prix du gaz au cours de l'année écoulée

 Source : theice.com

Pourquoi le prix du gaz baisse-t-il ?  

La baisse des prix du gaz peut être attribuée à une combinaison de facteurs : 

la réduction significative de la demande d'énergie grâce aux mesures d'économie ; 
les températures douces de ces derniers mois ; 
les réserves de gaz bien remplies de l'Europe.  

Ces dernières sont actuellement encore remplies à plus de 80 %, ce qui est remarquablement plus que l'année dernière à la même période où elles n'étaient alors remplies qu'à 45 %. 

Que signifie pour moi la baisse du prix du gaz ? 

Pour ceux qui ont un tarif variable, c'est sans doute une bonne chose. Après tout, votre prix suit les évolutions sur les marchés de gros. Cependant, tout le monde ne le ressentira pas aussi rapidement, car cela dépend du paramètre d'indexation et de la fréquence d'indexation de votre contrat : 

Les familles dont le contrat est indexé trimestriellement sur la base d'un paramètre dit « forward » ou à terme, comme l'Easy Indexed d'Engie, ne bénéficieront pas encore de la baisse des prix ce trimestre. En effet, le prix d'un tel contrat est fixé au cours du mois précédant le début du trimestre et s'applique ensuite pendant trois mois. Pour Engie Easy Indexed, il est de 14,99 €/kWh ce trimestre. Disposez-vous d'un tel contrat ? Dans ce cas, vous constaterez des baisses de prix au plus tôt à partir d'avril, du moins si le niveau actuel des prix sur les marchés du gaz se maintient jusqu'en mars.

Pour ceux qui ont un contrat avec indexation mensuelle, la baisse se fera sentir plus tôt. Le produit Engie Direct par exemple est lié aux prix moyens journaliers sur le marché dit « spot ZTP » ou à court terme. Cela signifie que toute baisse sur ce marché entraînera aussi immédiatement une baisse du prix de votre consommation en janvier. Et comme janvier est traditionnellement un mois où les consommateurs utilisent davantage d'énergie pour le chauffage, c'est une bonne nouvelle. Par exemple, la consommation de gaz ce mois-ci représente environ 18% de la consommation annuelle, ce qui signifie que le prix de janvier laisse également une plus grande marque sur le prix final pondéré.

Ma facture d'acompte diminuera-t-elle ? 

Pas nécessairement. Tous les fournisseurs n'ajustent pas de manière proactive la facture d'acompte en cas de baisse ou de hausse des prix. Ils laissent souvent l'initiative au client. Votre fournisseur vous a-t-il néanmoins proposé spontanément une augmentation anticipée au cours des derniers mois que vous avez acceptée ? Dans ce cas, il y a de fortes chances que vous payiez une avance trop élevée. Plusieurs fournisseurs offrent la possibilité de saisir les relevés de votre compteur dans l'espace client en ligne et de vérifier si le montant de votre acompte est encore réaliste.

Vous pouvez également utiliser notre comparateur de prix et vérifier ce que vous paieriez pour votre contrat sur la base des prix actuels. Ainsi, vous pouvez estimer si c'est une bonne idée de réduire votre avance. 

Dois-je changer de fournisseur d'énergie maintenant ? 

Tout d'abord, cela dépend bien sûr de votre contrat d'énergie actuel. Comme indiqué, avec un tarif variable, vous ressentirez tôt ou tard les baisses de prix sur le marché. Pourtant, il existe de grandes différences entre les tarifs variables. Dans la situation actuelle de baisse des prix, il est préférable d'opter pour un contrat indexé mensuellement, même s'il est bien sûr impossible de prévoir combien de temps durera le niveau actuel des prix. Dans tous les cas, il reste judicieux de comparer les fournisseurs d'énergie pour voir si vous pouvez trouver un contrat plus avantageux ailleurs.

Avez-vous un tarif fixe ? Dans ce cas, tout dépend du moment où vous avez conclu ce tarif fixe. S'il s'agit d'un tarif conclu à partir de cet été, il y a de fortes chances que les tarifs actuels soient beaucoup plus bas, certainement les tarifs variables. Voulez-vous rester sur un tarif fixe ? Vous pourriez alors envisager de passer à un tarif fixe moins cher, bien que vous ne puissiez malheureusement opter que pour Luminus pour le moment. Étant donné que les tarifs fixes actuels ont été déterminés à la fin de l'année dernière, il vaudrait probablement mieux attendre les tarifs fixes de février.

Combien de temps la crise énergétique va-t-elle durer ? 

Cet hiver est définitivement porteur d'espoir, mais une hirondelle ne fait pas le printemps. Si la période écoulée nous a appris quelque chose, c'est que les prix de l'énergie se sont révélés particulièrement volatils et imprévisibles. Ici, la situation géopolitique avec la guerre en Ukraine est un facteur particulièrement incertain. Il faut également se demander comment la demande d'énergie en Chine évoluera en 2023, car cela pourrait avoir un impact sur la demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL), qui a joué un rôle important dans l'approvisionnement en gaz de l'Europe depuis la crise énergétique. La prudence reste donc de mise. 

En outre, les prix actuels du gaz sont encore 3 fois plus élevés que les prix auxquels nous étions habitués avant la crise énergétique. Ainsi, malgré la baisse, les prix restent à des niveaux supérieurs à la normale. 

Vous voulez en savoir plus sur l'énergie ? Jetez un coup d'œil à notre Guide énergie

VERS LE GUIDE ENERGIE