News

Que faire à l'échéance de votre contrat d’énergie à tarif fixe?

09 mai 2022
Que faire à l'expiration de votre contrat à tarif fixe?

Les mois d'hiver sont derrière nous, mais les prix de l'énergie restent très élevés. Et l'offre des fournisseurs s'est considérablement réduite. Quelle est la meilleure chose à faire lorsque votre contrat à tarif fixe est sur le point d'expirer?

En avril, les prix du gaz et de l'électricité ont à nouveau atteint des sommets, suite aux prix records enregistrés en mars sur les bourses de l'énergie. Le mois passé, les prix sur ces marchés de gros ont légèrement baissé, ce qui s'est traduit par une baisse des tarifs pour les ménages en mai.

Offre de formules tarifaires réduite de moitié

Ces derniers mois, les fournisseurs ont considérablement réduit leur offre. Ce mois-ci, par exemple, il ne reste que 29 contrats d'électricité et 25 contrats de gaz en Wallonie (36  et 30 en Flandre) L'année dernière, l’offre était deux fois plus importante, avec respectivement 64 et 53 contrats (en Flandre 78 et 62). À Bruxelles, la situation est désastreuse : il reste aujourd'hui à peine 8 formules tarifaires pour l'électricité et 7 pour le gaz. Il y a un an, il y en avait 4 fois plus!

La raison de cette hécatombe n'est pas difficile à trouver : depuis le début de la crise de l’énergie, certains fournisseurs ont cessé leurs activités (Watz, Aeco et Octa+ à Bruxelles), ont fait faillite (Vlaamse Energieleverancier), ou appliquent un gel temporaire de la clientèle (comme Ecopower jusqu'à fin 2022 et Antargaz).

Peu de choix mais un tarif variable

Les fournisseurs restants ont presque tous décidé ces derniers mois de supprimer les tarifs fixes de leur offre, car ils les jugent trop risqués. Seul Luminus propose encore différents tarifs fixes à l'heure actuelle.

Avec un tarif variable, le prix que vous payez suit les fluctuations des bourses de l'énergie. Si le prix baisse, votre tarif énergétique baissera également. Mais ces derniers mois, les prix ont augmenté et votre tarif d’énergie aussi jusqu’au mois passé.

Les prix de l'énergie restent élevés

En avril, les prix de gros ont un peu baissé et les tarifs d’énergie sont donc légèrement inférieurs en mai à ce qu’ils étaient. En supposant qu'ils restent au même niveau pendant les 12 prochains mois, une consommation d'électricité de 3500kWh vous coûtera en moyenne 920€ rien que pour la composante énergétique. En ajoutant les tarifs du réseau et les prélèvements, la facture totale s'élèverait à 1460€ (TVA de 6% comprise).

Pour le gaz naturel, vous arriveriez à une moyenne de 2800€ de coûts énergétiques pour une consommation de 23.260kWh. La facture annuelle, taxes et coûts de réseau compris, s'élèverait donc à environ 3250€. Actuellement, pour le gaz naturel, vous payez en moyenne environ 12c€ par kWh, contre environ 3c€ par kWh en mai 2021. Ainsi, malgré la réduction de la TVA, les prix sont encore 4 fois plus élevés qu'un an auparavant.

Que faire?

Si vous avez actuellement un tarif fixe, vous êtes en sécurité pour le moment et il vaut mieux ne rien faire. Si votre tarif fixe est sur le point d'expirer, votre fournisseur vous fera une nouvelle proposition 2 mois avant la fin du contrat. Il s'agira probablement d'un tarif variable. Comparez ce tarif avec l'offre du marché, même si ce n'est pas évident pour les tarifs variables. 

Vérifiez si votre fournisseur n'a pas dans sa gamme des formules moins chères, par exemple une formule avec uniquement un service en ligne (service client en ligne et facturation électronique). Ces types de formules sont souvent moins chers que ceux offrant une plus grande liberté de choix quant aux conditions de paiement et de facturation.

Comparez les tarifs sur notre plateforme énergétique.

VERS NOTRE PLATEFORME ENERGIE