News

Que valent les nouvelles mesures énergétiques annoncées par De Croo ?

14 octobre 2022
mesures énergétiques gouvernementales

La semaine dernière, le gouvernement fédéral a annoncé de nouvelles mesures visant à atténuer les effets négatifs de la crise énergétique. Par exemple, le taux réduit de TVA sur le gaz et l'électricité et le forfait énergétique de base seront prolongés. Les consommateurs pourraient ainsi bénéficier d'une réduction de 1000 €. Cependant, le gouvernement De Croo doit encore régler certains détails.

Prolongation de la mesure de TVA à 6% : un rabais de 1000 € par an

Notre expert en énergie, Stéphane Dochy, revient plus en détails sur les mesures énergétiques annoncées par le gouvernement.

 

Le gouvernement a annoncé que la réduction du taux de la TVA de 6 % sur l'électricité et le gaz sera à nouveau prolongé. Avec une consommation moyenne aux tarifs actuels, cela représenterait un rabais d'environ 1000 € par an. En outre, le forfait énergétique de base de 196 € (135 € sur le gaz et 61 € sur l'électricité) sera également prolongé jusqu'en mars 2023. Cette mesure est valable pour les personnes qui ne peuvent pas bénéficier du tarif social mais qui se situent dans une limite de revenus déterminée.

Étant donné que le prix du mazout et des pellets a également fortement augmenté, il est important de souligner que le gouvernement prévoit également une intervention pour ces consommateurs. Même si la baisse de la TVA sera compensée par une hausse des droits d'accise lorsque les prix reviendront à la normale, nous sommes satisfaits de ces mesures car elles permettront de soulager les ménages à court terme. 

Des mesures supplémentaires sont nécessaires

Pourtant, nous sommes loin du compte. Nous réitérons également notre appel en faveur d'une autre répartition et affectation fiscales (tax shift) permettant de nettoyer la facture d'électricité des taxes et des charges pour la réduire à son essentiel : l'électricité et son transport.   

Les familles n'ont plus la possibilité d'échapper à la forte hausse des prix. Les fournisseurs ne proposent pratiquement plus de tarifs fixes, laissant les risques entièrement à la charge des consommateurs. Enfin, nous réitérons donc notre demande d'obtenir un tarif universel pour les services énergétiques. Il s'agit de préférence d'un tarif fixe proposé par les fournisseurs commerciaux ou le gestionnaire de réseau dont le tarif est réglementé par l'autorité de régulation de l'énergie compétente.