News

Des prix de l'énergie toujours aussi faramineux en janvier

12 janvier 2022

La nouvelle année ne s'accompagne malheureusement pas encore de tarifs énergétiques plus abordables. Au contraire, l'augmentation se poursuit et les prix atteignent des niveaux records. Que faire lorsque votre contrat arrive à échéance ? Voici nos conseils. 

En décembre, les prix du gaz sur les marchés de gros ont battu un record après l'autre et cela se reflète dans l’offre tarifaire du mois de janvier qui atteint de nouveaux sommets. Pour une consommation moyenne d'électricité et de gaz, la facture s'élève à quelque 5500€ sur base annuelle.

Une facture d'électricité de près de 1800€ par an

Pour l'électricité, la facture annuelle moyenne passe ce mois-ci à 1170€ pour la poignée de tarifs fixes que l'on peut encore trouver sur le marché. C'est le double du montant que vous avez payé en octobre. Vous pouvez espérer le même montant pour les contrats variables, sur base des tarifs d'aujourd'hui. Nous parlons ici seulement du prix de l'énergie, sans les frais de réseau  et autres prélèvements. Si l'on inclut ces coûts, la facture annuelle s'élève à environ 1800€, un montant qui a quasiment doublé par rapport au mois de janvier 2020, donc avant la pandémie.

Le prix du gaz naturel est 5 fois plus élevé qu'il y a 2 ans

Pour le gaz naturel, la situation est vraiment stupéfiante: les prix records de novembre 2021 ont encore augmenté de quelque 30%. Pour une consommation annuelle moyenne de 23260 kWh, vous payez donc pas moins de 3200€ avec un tarif fixe. Avec un tarif variable, le montant se situe dans la même fourchette. Si l'on ajoute frais de réseau et prélèvements, la facture annuelle s'élève à environ 3700€. 

Certes, les chiffres sont basés sur les tarifs d'aujourd'hui et ne disent rien de l'avenir. Mais une grande partie de votre consommation de gaz sera de toute façon facturée au tarif actuel, vu qu’environ 45% de votre consommation de gaz a lieu au cours du premier trimestre de l'année, qui est plus froid.

 

Pour le gaz naturel, vous payez aujourd'hui un prix moyen d'environ 14 c€/kWh, tant avec un tarif fixe qu'avec un tarif variable. En janvier 2020, la moyenne était de 2 à 3 c€/kWh.

Bien que les prix sur les marchés de gros aient commencé à baisser fin décembre, ils sont encore aujourd'hui 4 à 5 fois plus élevés qu'en période normale. En outre, le risque de fluctuation des prix restera élevé dans les mois à venir, en particulier si une vague de froid vient augmenter la demande de gaz naturel.

Que se passe-t-il si mon contrat expire?

Le conseil d'aujourd'hui est toujours le même : si vous avez un contrat à taux fixe datant d'avant le quatrième trimestre de 2021, mieux vaut ne rien faire. Les prix sont beaucoup plus élevés aujourd'hui. Si vous êtes détenteur d’un contrat à tarif variable qui suit l'évolution des prix, vous devrez vous en accommoder. Entre-temps, divers fournisseurs proposent une nouvelle augmentation de vos factures d’acompte. Vous êtes le meilleur juge de votre capacité financière et vous pouvez toujours les baisser. Sachez toutefois qu'au bout du compte, vous ne pourrez échapper au règlement de votre consommation totale.

Notez encore qu’il existe de grandes différences entre les tarifs variables. Il est donc utile de les comparer, même si ce n'est pas toujours évident. Si votre contrat est sur le point d'expirer et que vous recevez une nouvelle proposition de votre fournisseur, vous avez tout intérêt à la confronter à l'offre du marché.

Aujourd'hui, il n'y a guère d'intérêt à bloquer les prix actuels pour une plus longue période. En outre, les fournisseurs ne proposent pratiquement plus de tarifs fixes. Si vous préférez la sécurité et que vous parvenez à obtenir un taux fixe, il est conseillé de surveiller l'évolution des prix dans les mois à venir et de reconsidérer votre contrat dès que les prix baissent.

A temps exceptionnels, mesures exceptionnelles

Fin décembre, nous avons tiré la sonnette d'alarme lors de notre audition au parlement à propos de la crise énergétique. Les mesures prises jusqu'à présent ne représentent qu’une goutte d'eau dans l'océan pour de nombreuses familles. Le gouvernement doit de toute urgence prendre de nouvelles mesures pour que les factures énergétiques des ménages restent abordables et éviter ainsi les drames sociaux. Se référer au marché n'est pas suffisant pour Test Achats. Comme d'autres pays européens l’ont démontré, des mesures peuvent être prises d’autant que les prix ne vont probablement pas baisser immédiatement.

Nous réitérons notre proposition de réduire la TVA sur une facture énergétique de base. Cette piste mérite d'être explorée en profondeur. Les périodes exceptionnelles appellent des mesures exceptionnelles et, de notre avis, il est parfaitement possible de restituer aux consommateurs une partie des recettes supplémentaires de TVA résultant de la hausse des prix.

De nombreuses informations sur l'énergie peuvent être trouvées sur notre plateforme énergie et dans la section énergie de notre site web. Mais vous pouvez également poser vos questions spécifiques à notre numéro gratuit 0800 50 222 (du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h 30 et de 13 h à 17 h - le vendredi jusqu'à 16 h).

Appelez-nous au 0800 50 222